Maniac Story-ep10: Castration

J’étais déchaîné. On parle aujourd’hui de thérapie de pleine conscience, là, ma conscience avait explosé, j’étais au sommet de la pyramide, j’étais l’œil, j’étais l’univers, j’étais Dieu. Mais j’avais mal, j’aspirais toute la souffrance présente sur Terre et comme le Christ, j’étais persécuté.

Les forces de l’ordre avaient arrêté la circulation sur l’autoroute, ainsi, si je sautais, je ne pouvais pas me tuer. Face à leur stratègie, je m’adressai aux automobilistes : « ne vous laisser pas dicter ce que vous devez faire… vos femmes, vos enfants vous attendent à la maison, redémarrez! » je leur criai quelque chose comme ça. Mon aura était si démesurée que certains automobilistes rallumaient leur moteur. Il fallait m’enfuir. Je me déplaçai furtivement vers l’escalier d’un côté de la passerelle et sautai sur le bitume d’une route qui longeait l’autoroute. J’étais tombé de haut mais je ne sentis aucune douleur et je couru pourchassé par les policiers. A la vitesse du célèbre Flash, je les distanciai rapidement, un policier a tenté de me plaquer mais en vain. Je n’avais aucune pensée ni de réelle émotion, c’était l’instinct qui me dirigeait.

J’approchai une camionnette garée au bord de la route, c’était parfait pour utiliser un de mes pouvoirs magiques : l’invisibilité. En effet lorsque je me cachais à un endroit, personne ne pouvait me voir tant que je ne regardais pas. C’est ce que je fis derrière la camionnette. J’étais persuadé de la véracité de ma magie jusqu’à ce qu’on me maîtrisa violemment au sol. Je me souviendrai toujours du moment où ma bouche embrassait passionnément le trottoir pendant qu’on me passait les menottes pour la deuxième fois cette semaine.

Prisonnier dans le van, j’étais entouré de trois mâles en uniformes et d’une femme qui appartenait à une autre section comme me le disait son insigne. J’étais rassuré, elle était là pour surveiller les autres et pour me délivrer le moment venu. Tout ça n’était qu’une étape dans ma quête. J’avais dérapé mais on me donnait une nouvelle chance. Tout en me raisonnant, je parvenais centimètre par centimètre à me glisser une main sous les menottes. Pratique de ne pas sentir la douleur. Il m’a fallu peu de temps pour me délivrer du fer. Je voulais simplement leur montrer que j’avais des pouvoirs et que ce petit exploit en était une démonstration. Ils me rattachèrent.

Nous arrivions alors à leur base. Ils me firent asseoir sur une chaise genre dentiste, en fait j’étais plutôt allongé. Ils remplacèrent les menottes par des attaches déjà fixées à la chaise. Et là, se produisit l’acte le plus barbare que j’ai vécu. Ils commencèrent à baisser mon pantalon, aussitôt je me transformai en une bête sauvage incontrôlable. Ils voulaient me castrer pour que je ne puisse avoir de descendance. Ils voulaient castrer le nouveau Christ, le nouveau fils de l’Homme, le nouveau Dieu. Cette symbolique était si terrible qu’elle me donna une force extra ordinaire. Je me projetai alors hors de la chaise en déchirant mes liens d’un coup, et je me dirigeai en hurlant vers la porte de cette pièce, vers la sortie de cette torture. Le problème c’est qu’ils étaient au moins quatre contre moi. Je bataillai de toute ma rage, j’en repoussai un violemment contre le mur, celui là cogna le radiateur et cria de douleur. En réalité, pendant que les autres me maîtrisèrent et me rattachèrent sur la chaise, le blessé hurlait. Il fut sorti de la pièce mais j’entendais ces hurlements au loin. C’était comme ci je lui avais transmis  ma rage. C’est là dernière chose que je ressentis de cette situation. Enfin, non, la dernière chose que je vis est une grosse seringue.

FIN.

 

C’était le récit de ma première crise maniaque. Cela pourrait te ressembler à une fiction mais je n’ai rien inventé dans cette histoire. J’ai raconté ici mon interprétation des situations au moment même où je les ai vécu.

Episodes précédents:

Maniac Story-ep01 : Je t’aime à la folie

Maniac Story-ep02 : L’exorciste

Maniac Story-ep03 : Parano

Maniac Story-ep04 : Porté disparu

Maniac Story-ep05 : Les Anges

Maniac Story-ep06 : La rencontre

Maniac Story-ep07 : Cheminement logique

Maniac Story-ep08: Le mystère de la magie

Maniac Story-ep09: Destin divin

A bientôt,

W.

 

Publicités

22 responses to “Maniac Story-ep10: Castration

  • pandoratears

    Devenez romancier, et votre bipolarité vous servira
    D’ailleurs n’est ce pas pour cela qu’on vous l’a envoyée ?

  • bipolairephilosophe

    Haha j’ai cru aussi que j’étais le nouveau Christ, ou parfois la reine du monde. Celle que tu racontes là ressemble beaucoup à ma deuxième crise. J’ai été retrouvée pieds nus, sans manteau, au bord de l’autoroute. Un couple avec leur petite fille m’ont pris dans leur voiture et m’ont emmenée au commissariat. Je crois que c’est là que j’ai dit que je m’appelais Minnie et que je cherchais Mickey…. Il faudrait que je te les raconte, si tu le veux bien! Allez, je vais lire ta deuxième crise maintenant!

  • bipolairephilosophe

    La deuxième c’était il y a deux ans et demi mais je m’en souviens très bien! Je vais essayer de la raconter oui.

  • mke06

    C’est vrai qu’on ne ressent pas la douleur. C’est une des choses qui m’a fait comprendre que quelque chose d’anormal se passait en moi.

    • bipohypermaniac

      Oui, nous ne sommes plus dans notre corps d’une certaine manière.

      Ps: c’est un plaisir de m’apercevoir qu’une personne a lu presque tout les episodes :))
      Merci!
      W.

      • mke06

        C’était mon défi du jour : lire cette première étape puis passer aux autres. Mais pour être franche, c’est mon mari qui s’est jeté sur cette lecture de l’épisode de 2008 en entier quand je lui ai que les bipolaires non atténués comme moi avaient des délires contrairement aux cyclo qui ne perdaient pas de vue le réel. Quelque part, avec ce qu’il vit quelquefois, je pense qu’il a besoin que quelqu’un vive pire.
        Moi, je peux faire la comparaison mais aussi voir les similitudes, et finalement, c’est plus elles qui m’étonnent. Dans mes hypomanies, je n’ai pas vécu de délires mais le sentiment magique et le lien avec le divin, ça oui.

  • Barbara Vert

    J’ai adoré te lire. Je ne connais « que » l’hypomanie mais en lisant ce récit et grâce aux termes que tu as choisi, j’étais avec toi pendant ta crise 🙂

  • marinette haubert

    Cette imagination qui me submerge ne vous fait elle pas peur? je suis tellement sensible que même si j’aime écrire j’ai peur de ne plus toucher la réalité et de vivre dans mes histoires….

  • Globidou

    Bonjour je viens de lire ton récit et ça m a rassure. J en suis à ma 4iieme bouffée délirante en 7 ans et chaque fois c est un délire de persécution que je vis. Le monde m en veut car je suis une mauvaise personne. Ils se passent des messages sur moi via internet, des chaînes de lettre, les sms, et me détestent tous… Ça dure bien 6 semaines le délire… Je cherche en vain ce que j ai fait qui mérite l opprobre . Évidement je trouve pas… Donc j angoisse encore plus… J ai le sentiment d être un monstre.. Je m en veux terriblement… Je sais pas ou me cacher… Trouver la paix…. Quoi faire pour être pardonné vivre une vie normale… Me racheter…c est si intense … Si effrayant… Si fatiguant…j ai pendant longtemps eu peur d être schyzo… Avec le traitement la crise passe mais elle est suivie d une grande déprime que je traine pendant un an facile …. Et puis ça a été tellement réel qu on sait plus faire le différence entre la réalité et ces messages ces signes qu on reçoit….Heureusement mon psy m a dit qu il pense que je suis bipolaire.. Je suis sous traitement… Je comprends que je suis malade…Ça va mieux malgré les nombreux effets secondaires … La peur que ça revienne est très forte. J ai toujours peur lors de mes crises de raconter ce que je ressens de peur que ce soit utilise contre moi… Tout ça pour dire que la manie n est pas toujours fun…je me serai bien passe de cette maladie qui fait de moi un zombi

    • bipohypermaniac

      L’important c’est que tu as accepté ton trouble, avec le temps tu le comprendras de mieux en mieux. Lis, ecris, echange, exprime toi, mets tous les moyens en tout pouvoir pour faire ce chemin.
      Patience et espoir 🙂
      W.

  • Amélie

    je suis actuellement en période de mélancolie intense après une crise maniaque cet été qui a duré 2 mois. J’ ai fait un délire mystique durant lequel je pensais communiquer avec mon cousin décédé depuis l’ au-delà.Je croyais recevoir des messages de lui à travers la musique et les films, je pensais également que toutes les anciennes civilisations (les Romains,les Incas et les Mayas) étaient entrain de revenir sur la surface du globe.J ai ressenti la même énergie que toi ,je parlais et pensais beaucoup plus rapidement que la norme,je ne dormais plus,je croyais moi aussi avoir des super pouvoirs (télépathie pour ma part).J ai tout comme toi erré dans les rues en suivant « les signes » et je me suis sentie connectée à cette énergie universelle,je pensais que j allais sauver le monde,je suis partie pour Rome car j avais un message pour le Pape et j en passe et des meilleures…c est ma première crise maniaque et j ai fumé énormément de hashich pendant 15 ans (j en ai 30). Merci pour tes écrits,je me sens beaucoup moins seule et la lecture de ton blog est la seule activité qui me donne un peu de baume au coeur.Je traverse depuis un mois une dépression très lourde et j ai peur de ne jamais en sortir,je ne quitte preque plus mon lit..comment as tu remonté la pente dans ta phase dépressive?je suis désespérée

    • bipohypermaniac

      Salut Amélie,
      Il faut essayer de garder confiance. Les délires ne sont pas à jeter à la poubelle comme si ce n’était que du faux.
      Non, je pense que tu as réellement une hypersensibilité, une extrasensorialité qui te permettent de percevoir des choses de l’ordre mystique. Tu as peut être quelque chose à travailler dans le domaine du médium.
      Tout cela est évidemment dangereux et très déstabilisant mais avec le temps tu découvriras le vrai du faux de tes crises.
      Si aujourd’hui je me relève relativement bien de ma derniere crise, c’est que je comprends mieux qu’avant les pourquoi du comment. ainsi cette période de dépression à du sens et s’inscrit dans une logique. La vivre est donc plus simple.
      Patience et Espoir
      On peut échanger par mail si tu veux aller plus loin : bipohypermaniac@gmail.com
      W

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :