Maniac Story-ep12 : Amourettes

Un soir, N. et moi nous nous promenions dans le petit centre ville. Il devait être 22 heures et il n’y avait personne. Les soirées précédentes nous avions beaucoup bougé hors de la ville où nous logions. Ce soir là, aucune vadrouille n’était prévu, cependant, j’étais toujours en recherche d’actions. Je voulais des sensations, que quelque chose se passe… Surprise! Deux jeunes filles étaient assises sur un banc en face de l’office du tourisme. Pour moi, elles aussi étaient dans l’attente de quelque chose qui pourrait animer leur soirée. Cette chose, ce devait être moi. Armé de la magie de l’hypomanie je les abordai sans mal. Un quart d’heure plus tard nous étions tout les quatre sur une plage à partager une bouteille dans la nuit bretonne. Une demie heure plus tard, deux couples s’étaient formés. Séparés d’une dizaine de mètres, N. et moi profitions alors de ce plaisir qui, souvent, alimente l’hypomanie. Je veux parler ici du plaisir sexuelle. La soirée était parfaite. En fait, tout ce que j’entreprenais durant ces vacances réussissait. Tout contact humain était facile. Je dominais toutes situations. Ces deux jeunes filles s’étaient laissée prendre par mon aura de séduction. En réalité, elles et N. profitaient de mon état d’esprit, de l’ambiance que je créé malgré moi. Tout était simple et plaisant.

On les retrouva le lendemain et à l’abri dans les rochers, chacun dans son coin, on se laissa encore aller dans les plaisirs de la chaire. Ce n’est pas m’avancer que ces ébats resteront gravés dans la mémoire de chacun de nous quatre. Le dernier soir, on entrepris même de s’immiscer avec nos demoiselles tard dans la maison familiale pour profiter d’un bon lit pour clore notre semaine en beauté. Malgré une stratégie ficelée afin de ne pas se faire prendre, au moment où la mienne devait sortir de ma chambre (collée à celle de mes parents), ma mère était là. J’ai eu beau mettre ma main sur la bouche de ma partenaire lors de notre affaire, ma mère avait dû entendre ou plutôt avait dû avoir une certaine intuition. Ça doit être le moment le plus embarrassant que j’ai vécu pour l’instant. Où était N.? Il était avec la sienne dans le jardin profitant des étoiles sur une couverture qu’on leur avait jeté par la fenêtre de ma chambre. Bref, tout ça pour dire que cette relation aussi éphémère qu’intense n’était qu’un produit dérivé de cette douce montée maniaque.

Voilà, pendant une semaine, N. et moi avons profité à fond de cet élan qui nous paraissait anodin. Ni ma famille, ni personne s’est alertée sur mon comportement. Ce n’est pas de leur faute, c’est en réalité très difficile de déceler une période d’hypomanie et même presque impossible quand il s’agit d’un bipolaire en début de carrière.

Après la Bretagne, il restait un mois de vacances à passer chez moi dans la banlieue ouest parisienne. Très avenant, j’ait fait des nouvelles rencontres qui m’ont rendu très confiant. Très confiant j’ai entrepris des projets qui ont commencé à me faire délirer.

A suivre.

Episodes précédents : Maniac Story-ep11 : Season 2

Saison précédente : Maniac Story-ep01 : Je t’aime à la folie

A bientôt,

W.

Publicités

2 responses to “Maniac Story-ep12 : Amourettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :