Maniac Story-ep16 : Season 3

Maniac Story revient !

Après l’histoire de mes deux premières crises maniaques en 2008 (Maniac Story-ep01 Je t’aime à la folie) et 2009 (Maniac Story-ep11 :Season 2) voilà celle de 2010.

Comme les deux années précédentes, elle se produisit durant l’été, en août au sein d’une jolie colonie de vacances.

Hé oui, depuis ma première crise maniaque, qui m’obligea d’abandonner mes études de commerce, j’ai enchaîné des petits contrats dans l’animation : centre de loisirs, maison de quartier et colonies pendant les vacances. En août 2010, c’était en animateur expérimenté que je m’engageai dans cette énième colo.

(Mon expérience dans l’animation a commencé en 2005 et c’est terminé en 2013. J’ai eu donc le temps de travailler sur presque tous les postes de ce milieu : animateur-directeur adjoint- directeur de colo – formateur BAFA. Depuis le début, j’ai pris l’habitude de ne pas m’ancrer avec un employeur pour plutôt papillonner dans plusieurs associations. J’ai eu une vingtaine d’employeurs différents. Qui dit mieux à 27 ans? Instable, moi?)

Au mois d’août 2010, je me suis donc engagé en tant qu’animateur avec la mairie de Vitry associé à l’association VVL pour un séjour de vacances (on a plus droit de dire « colo » dans le métier) avec un groupe d’ados pendant deux semaines en Angleterre dans un grand campus non loin de Londres. Je te raconte un peu le contexte hein. Le concept de la colo était d’apprendre l’anglais le matin et s’amuser l’après midi.

(C’était pas le genre de colo ou l’animateur doit être au taquet 20 heures sur 24 pour 30 euros par jours et encore, si l’employeur et généreux! il peut très bien légalement payé 21 euros par jour un animateur. On se plaint, on se plaint, mais quand on a l’animation dans la peau rien ne nous arrête, on est sado. Oh là là, je suis lancé sur l’animation mais je vais arrêter sur ce sujet là, ici c’est : laviedunbipolaire :/ )

Donc ! En gros mes petits lascards, ados de quartiers, foutaient le bordel en cours d’anglais et s’éclataient dans les activités organisées par le Staff Anglais. Parce qu’en fait, c’était un gros campus universitaire à l’anglo-saxonne déserté par les étudiants l’été et ré-investis par une grosse association de loisirs éducatifs. Il y avait une équipe de direction et un Staff Anglais qui chapotaient des petites colos du monde entier qui venaient profiter du joli programme. Il y avait des enfants allemands, coréens, espagnols et nous. Je te cache pas qu’il y avait un choc de culture, on était français déjà, mais en plus de quartiers : un melting pot assez exceptionnel. Tout ça pour dire que le contexte était extra ordinaire, tout pour me plaire, moi et ma manie, heureuse de pouvoir encore s’exprimer.

Autres circonstances favorables, si je puis dire:

Quand on commence l’animation, encadrer des petits lascards n’est pas chose facile, ça peut même dégoûter de l’animation. Mes premières expériences ont été difficiles… et puis j’ai commencé à savoir canaliser leurs énergies débordantes et agir en véritable éducateur. C’est un public en manque d’affection et de repères et quand on leur apporte les deux, le retour est magnifique. L’énergie que je leur donne, ils me la rendent au centuple. Haha! encore un aspect très favorable pour mon petit démon maniaque : beaucoup d’énergie, beaucoup d’affection!

C’est ce qui s’est passé durant cette colo, je me suis fait noyer dans un torrent d’amour. De plus, j’avais une directrice très très bien qui m’a fait confiance et deux collègues animateurs moins expérimentés. J’étais donc un peu le seul référant dans lesquels les zozos pouvaient se repérer, se confier. Petit exemple : dés le premier soir, un s’est livré à moi et m’a révélé qu’il voulait se suicider un jour avant la colo. Il était suivi psychologiquement mais n’avait révéler ça à personne avant moi. Comme tu peux le voir, c’est le genre d’ingrédient parfait pour déstabiliser un psychisme sensible comme le mien. Si il n’y avait eu que ça encore… Non c’est tout un contexte qui va permettre à la fusée de décoller très vite et très loin.

J’ajouterai aussi le fait que quelques jours avant cette colo, j’en terminais une autre. Une colo qui s’était passé en Espagne dans un petit paradis. On avait réussi à souder le groupe d’enfants et mon capital affection était déjà à son plein. Le mois de juillet avait déjà commencé à me mettre sur orbite 🙂 .

Enfin, la veille du départ en Angleterre, j’avais profité d’avoir la maison familiale pour inviter du monde et écouter de l’électro toute la nuit.

Voilà monsieur le juge, je vous prie de prendre en compte cette liste non exhaustive de circonstances atténuantes dans le jugement de mon affaire.

A suivre,

W.

Prochain épisode : Maniac Story-ep17 Un animateur brillant

Début de la saison 2 : Maniac Story-ep 11 Season 2

Début du récit Maniac Story : Maniac Story-ep01 Je t’aime à la folie

Publicités

13 responses to “Maniac Story-ep16 : Season 3

  • Aida

    C’est tellement bien écrit, j’ai hâte de lire la suite.
    Bonne soirée W.

  • prunelles

    Parfois ces crises sont difficiles à vivre pour l’entourage. A chaque fois pour ma fille, elle avait tout laissé à veau l’eau et ça se terminait par une hospitalisation. Pendant 2 mois je devais payer l’hôpital, car bien sûr, pas de papiers à jour il fallait renvoyer. J’avais du mal à aller au bout du mois.
    Elle adorait ces périodes, à l’époque elle m’a dit qu’elle se sentait bien « la-haut ». Donc après c’est long pour redescendre.
    Le pire à vivre, c’est les jours d’isolement. … extrêmement longs une fois ça a duré 3 semaines sans se voir à se morfondre dans l’attente. .
    A ses 18 ans, elle a touché un petit pécule, héritage de son père décédé bien avant et a donné la même semaine 2 briques à un sans abri … pas bon ni pour elle ni pour lui … et son pécule mangé de moitié.sans compter la chute libre après … ( voilà pour les petites anecdotes croustillantes.)

    mais vous êtes là, c’est ce qui compte.
    Je me méfie toujours d’un trop plein de joie. ça fait bientôt 4 ans qu’elle n’arrive plus à retourner à son boulot. Mais elle a beaucoup travaillé sur elle-même.
    Oui, les lieux d’émulation il faut les gérer. Tu as l’air de bien t’en sortir là. Prends soin de toi. Tu es précieux pour tes parents ( du moins j’espère car si ce n’est pas le cas je vais mettre les pieds dans le plat ) autant que ma fille l’est pour moi.
    Pas précieux dans le sens possessif, non, dans le sens que la vie qui t’appartient est précieuse, ton bonheur est précieux, ta santé, et j’en passe, ton sourire , les étoiles dans tes yeux ….ton sommeil enfin tout ce qui fait la vie…..
    La prochaine fois je parlerai moins de ma fille, promis, mais ça me présente aussi un peu. J’exerce aussi dans ce milieu en tant qu’instit.bientôt à la retraite.
    OUI tu écris bien. c’est clair et c’est, fluide., c’est sobre aussi. Pas de mots inutiles.
    Là pour le coup, sur le terrain tu as bien utilisé ton énergie pour assimiler le savoir faire/savoir être. Pas mal !!! … excuse-moi pour la longueur j’en mettrai moins la prochaine fois.

    • bipohypermaniac

      Non,les témoignages que t’expriment sur toi et ta fille sont précieux, je te remercie de les partager.
      Dans mon cas, être en haut n’est pas aussi jouissif que beaucoup le rapporte. La sensation d’être pleinement en communion avec Dieu, avec l’au delà est très douloureux en même temps. Comme une tragédie au théâtre.
      W.

  • prunelles

    Oui W. , ça doit être difficile, sans la longue préparation d’usage , parfois toute une vie , et en pente douce. Sinon les verrous sautent trop vite , ça éblouit. mais ce n’est que mon ressenti personnel. Je te souhaite une bonne nuit,,

  • mke06

    Ah ! L’électro toute la nuit, c’est aussi le genre de choses qui me fait décoller. Ma grosse hypomanie ( 6 mois ) est en lien direct avec une série de concerts et de sorties. L’autre fois, j’ai trouvé des billets de concerts de cette époque-là, où je ne faisais que dépenser mes sous pour sortir et danser : un soir, j’étais à Rammstein, 3 jours plus tard, à Radio 4.
    J’avais complètement oublié. Ça m’a donné le vertige…
    Je m’abstiens désormais des sorties ( hors opéra ) mais les Chemical Brothers, Vitalic, tout ça, maintenant, j’essaie de ne pas aller voir les dates, sinon, c’est parti ! Heureusement, en quelque sorte, les migraines sont une protection de plus contre le désir d’aller danser…

    • bipohypermaniac

      Rho… même un petit concert isolé, tu peux plus? 😦
      W.

      • mke06

        Interdit de me tenter ! Quand ça me prend, je cherche mes noms préférés et là…Pour mon anniversaire, on est allé au restaurant espagnol de la rue Mouffetard. Il est super et on a passé une super soirée. Ce n’est pas trop, pourtant. Et bien, j’ai eu un petit début de sur-activité mêlée d’insomnie pendant quelques jours. J’ai le démon de la danse…

      • bipohypermaniac

        Ah oui! c’est une véritable possession!
        W.

  • bipolairephilosophe

    Tu as eu trois crises donc? Pour l’instant j’en ai eu deux grosses.. Jamais deux sans trois comme on dit? 😉

    • bipohypermaniac

      Oula non il y a encore pas mal de saisons à venir et plein de belles surprises pour vous chers lecteurs 😉
      W.

      • pierre

        Ca se gere W, avec le recul je dirai que c est en fait l expression d un refus qui se traduit par une crise. Ce n est pas parceque tu as cette capacité a ressentir que tu dois aider tout le monde, l Amour ce n est pomper l autre c est exactement l inverse, et ca vaut dans les deux sens. Enfin pour être efficace tu te dois de te protéger, c est essentiel

      • bipohypermaniac

        Tu as raison, je me pose une question d’ailleurs : qui donne à ceux qui donnent trop? Parfois on donne parce que l’on ne reçoit pas. Bonne nuit
        W.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :