Maniac Story-ep20 Torrent de larmes

Annonce Publicitaire 🙂  : Mon nouveau blog à cette adresse http://etrelapaix.wordpress.com/ 🙂

Cet épisode est la suite de Maniac Story-ep19 Un cent mètre infernal

Les jeunes étaient en activités lorsque la directrice adjointe du campus m’accompagna à la gare la plus proche, là où devait m’attendre maman. Je ne me rappelle pas de mes adieux à Claire, ma directrice en or qui avait su me comprendre. J’en est certes bien souffert de cette fin de séjours mais je n’ose imaginer les conséquences qu’il y aurait pu avoir si j’avais pété un câble dans les rues de Londres en étant responsable d’un groupe. Je lui suis très reconnaissant de m’avoir écarté du groupe sans non plus me juger. Je ne me rappel plus non plus de mes adieux à mes jeunes à qui j’avais donné tant et qui m’avaient donné tant aussi. C’est cette énergie intense échangée qui a fait monté en moi et puis dans tout le groupe la magie d’être tous ensemble uni par amour fort. Avant de partir, je me souviens d’être passé devant le mur d’expression que j’avais mis en place pour les ados au début du séjour. Il était rempli de messages d’amour, de citations inventés par un jeune, de poèmes écrits aussi par un autre jeune.

Oui, il faut que je précise cela. Nombreux des ados étaient talentueux : écriture, musique (en particulier le piano), danse et autres arts. L’énergie de la colo les avait porté à développer leur talent au delà de leur potentiel. Ils étaient pour moi des petites stars. Pas seulement par rapport à leurs talents mais parce qu’ils brillaient par leur sérénité, leur comportement paisible, leur sens du partage. C’était moi qui avait porté tout ça. Cela m’avait dépassé. J’avais un poids énorme sur la conscience. Un poids qui se déversa dés les premières minutes dans le train qui emmena ma mère et moi vers Londres.

A partir du moment où je la vis, je sentis directement que ma guerre était terminée. Maman était là. Je me laissai partir dans les flots de l’amour maternel qui m’apaisèrent. Je n’ai jamais connu un aussi grand moment de réconfort et de soulagement. On parla très peu mais des larmes coulaient en continuité sur mes joues. Mon visage était tourné vers le paysage anglais qui défilait mais je doute que ma mère ne l’avait pas remarqué puisqu’elle laissait ma peine s’écouler de mes yeux sachant que ça me faisait du bien.

Une décompression qui se déclencha dés les retrouvailles de ma mère avec son fils prodigue et qui dura extra-ordinairement.

Le changement de train pour emprunter l’eurostar fut une nouvelle scène épique. La décharge profonde de ma peine en torrents continuels de larmes m’avaient épuisé. Mon état physique était déplorable. J’avançais lentement dans la gare tenant ma mère. Comme la veille, je devais toucher les murs et les rambardes de la garde pour me rassurer. Je devais faire peine à voir… Ma mère ne faisait aucun commentaire mis à part des mots affectueux pour me donner du courage. C’est dans cet état que j’arrivai à gare du Nord. Encore un parcours du combattant avec comme obstacle mon esprit frôlant les limbes jusqu’à mon père qui nous attendait à l’entrée de la gare au volant de l’Espace familiale. Sur la route en direction de notre banlieue, la décompression continua. Personne ne parlait, on attendait que la musique classique qui déclencha une nouvelle avalanche de larmes encore plus intense que celle dans le train. Cette fois c’était l’amour maternel plus celui paternel que je ressentais puissamment et qui nettoya mon esprit de tout les résidus de la spirale infernale. Arrivé chez moi j’étais lessivé.

Contrairement à 2008 et 2009, je ne fus pas hospitalisé. C’est alors à la maison que je vécu une réelle renaissance. Une véritable résilience. Mes sens étaient en éveil complet. Je pouvais admirer chaque élément du jardin pendant de longues heures. Je me souvins de cette mouche que je fixais et dont j’avais l’impression qu’elle grossissait au fur et à mesure que je la regardais…

Et c’est ainsi que commença une année de répit. Mais mon démon n’avait pas fini de me tourmenter…

FIN DE LA SAISON 3

A bientôt,

W.

Prochain épisode : Maniac Story-ep21 Season 4

Début de la saison 3 : Maniac Story-ep 16 Season 3

Début du récit Maniac Story : Maniac Story-ep01 Je t’aime à la folie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :