Après le trouble, la revanche?

J’ai la tête lourde. C’est le poids d’une grippe qui m’a travaillée pendant cinq jours. Une semaine après mon ordinateur, c’est à mon tour d’attraper un virus. C’est le grand ménage. Par le feu. La fièvre monte, le corps s’enflamme pour détruire le virus. Comme la Terre qui se réchauffe pour éliminer le virus humain? C’est la première fois que j’expérimente la grippe – je l’ai dégusté- , et il est évident que j’en sors différent. Transformation, transmutation, évolution? Je n’en sais rien, je suis encore plus perdu qu’avant…

La bipolarité, quand elle arrive, fait sauter tous les repères que notre famille et la société nous avaient enseignés (pour notre sécurité en fait). Depuis que je suis bipolaire, c’est un véritable problème : poser les limites. Par expérience, et non par croyances ou théories, je sais qu’il n’y a pas de limites. Mais pour vivre ici et maintenant, il est essentiel de se restreindre à des cases. La souffrance, la difficulté ou la passion -selon les humeurs- réside dans la gestion de l’infini proposé par notre esprit et l’adaptation de celle-ci avec les opportunités proposées par notre environnement. Nous sommes trop lourds en fait.

J’ai une envie qu’il me semble impossible de réaliser ici. Je ne sais pas quelle est cette envie puisque je ne saurai la voir sur Terre. Un désir d’amour. Non pas vraiment, car ça ne ressemble pas à celui que je connais ici. Bref, une aspiration à quelque chose d’ailleurs. J’en reviens à ma thèse sur les extra terrestres haha! Je suis en extra terrestre. Cette envie se réalisera peut-être à l’avenir. Comment le savoir, que faire, quel est le projet pour y parvenir? Je ne sais pas. Comment pourrais-je savoir où est le chemin vu que je ne sais pas où est la direction.

Il reste le présent. Tant mieux, puisqu’il n’y a que ça qui compte finalement. Le passé n’est plus et le futur n’est pas encore… Alors voilà, je n’ai plus le choix : je dois faire confiance. Je ne sais absolument pas où je vais, je suis totalement perdu. J’ai bravé bien des épreuves pour me perdre, j’espère que me retrouver sera plus simple. Quoi que je fasse aujourd’hui (plutôt rien), j’avance et suis le bon chemin, le mien. Toute mon histoire, jusqu’à cette grippe, ont fait ce que je suis à l’instant et vont conditionner les jours à suivre, ainsi de suite. Finalement, j’entreprends la partie agréable de mon histoire, je n’ai qu’à me laisser aller. Il n’y a plus de doutes, mes prochaines erreurs et réussites ne font que précéder d’autres réussites et erreurs. Je conçois de mieux en mieux cette philosophie du détachement. Je suis persuadé que mon salut en dépend.

Mais lâcher le contrôle me fait peur, c’est l’inconnu. Je sens bien qu’il s’agit de cet infini, cette réalité sans limites qui se cachent sous cette peur. Cette incroyable dimension qui m’a fait chuter plusieurs fois.

Alors, après le trouble, la revanche?

W.

Publicités

8 responses to “Après le trouble, la revanche?

  • Ginger

    bonjour WW, je ne sais pas où tu en es, mais je t’adresse mon soutien pour ta constance à tenir ce blog. bravo.
    ginger

  • Solfinia

    L’infini……
    En ce moment je travaille plus sur l’infiniment petit. Ça m’aide dans le fait de trouver des repères dans ce monde où la bipolarité m’a également fait sauter mes anciens repères.
    C’est dans l’infiniment petit que je cherche la sagesse.
    Tu crois être un extraterrestre et bien moi je me demande si je ne viens pas de ce monde infiniment petit:)
    Bravo pour tes écrits qui ne laisse pas indifférent.

  • mi

    c’est vrai, on ne pense pas souvent à te remercier de partager ce que tu vis, ce n’est pas forcément facile de se dévoiler, et tu as la chance d’avoir une jolie plume 😉 . bravo et merci alors …. pour ma part, période basse 😦 . ca faisait des mois que j’allais bien, que j’étais stabilisé…. comme quoi, la bipolarité est une sacré traitesse, une vrai fille de p**** . et oui, la colère m’envahit, me rend grossière. je suis mal, mal physiquement, c’est ce qu est difficile a comprendre pour les gens qui n’ont jamais connu de phase dépréssive, le mal etre physique est aussi difficile a gérer que le mal etre psychologique ….ma chance est de me connaitre, de mieux connaitre ma maladie, de ne pas vouloir baisser les bras, meme si c’est dur de se battre, si un coup bas comme celui ci, apres tant de mois de stabilisation, un p**tain de coup de traitre dans le dos met bien à terre et donne envie de tout laisser tomber, juste s’allonger et tout laisser aller ….

    • bipohypermaniac

      Oh merci ! ce blog n’existerait plus depuis longtemps si je n’avais pas tout ce soutien et ses encouragements.
      Je compatis et comprends ta colère… J’en veux aussi parfois durement à la vie. Mais plus j’avance dans le combat plus je me relève vite des batailles et je suis de plus en plus persuadé que je remporterai cette guerre. Et je ne serai pas le seul ;). Patience et espoir.
      W.

  • Carly

    Bonsoir !

    Merci pour tes échanges et ton écriture si plaisante à lire !
    On se sent moins seul grâce à toi et tu as beaucoup de talent dans l’écriture.
    il est difficile de trouver son chemin, son objectif de vie, pourquoi, comment, quoi…
    Je suis actuellement dans une salle d’attente, en attente de trouver des motivations un moteur qui tiendrai la route un déclic qui ne vient pas car trop de questions de réflexions sur le sens de la vie, de Ma vie !
    Belle fin de soirée et encore merci pour ton blog que je lis régulièrement 😀

    Bises.

    • bipohypermaniac

      Merci de passer ici depuis ta salle d’attente!
      Oui, je me rends compte que nous sommes beaucoup de personnes coincées dans notre propre ombre.
      Pour ma part, c’est l’espoir dans ce futur inconnu qui me permet de tenir. Le meilleur est devant nous, il faut essayer de se réjouir d’avance de notre accomplissement futur. Les motivations pratiques ensuite viendront naturellement.
      J’apprécie beaucoup de tels messages de soutien. 🙂
      W.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :