C’est quoi le trouble bipolaire?

Déjà, pourquoi avons nous le droit à l’étiquette « atteint d’un trouble bipolaire »? Pourquoi une dénomination? Hé bien, à un moment donné dans notre société moderne, des milliers, des centaines de milliers de mes camarades ont consultés et consultent encore les psychiatres pour alléger leurs souffrances. Ces consultations se font librement, à la demande d’un tiers ou encore, accompagnés par les forces de l’ordre. Et puis, les psychiatres, entre deux études de leurs bottins de classifications, ont constaté que nous (600 000 aujourd’hui) avons tous des soucis de sauts d’humeur. De la dépression à l’exaltation, au délire même. Chaque patient ausculté montrait un degré de variation de l’humeur différent mais il était tout de même pratique de mettre tout ce monde dans une catégorie et poser une étiquette pour gérer cette population plus facilement. « Psychose maniaco dépressive » était le nom au départ mais depuis les années 90, le premier pas de la stigmatisation a été fait pour une dénomination plus cool « trouble bipolaire ». Cela reste une expression qui regroupe 600 000 personnes qui répondent à des symptômes communs. Voilà la liste que j’ai recopiée de la brochure explicative publiée à l’occasion de la journée mondiale de la bipolarité qui se tiendra le 30 mars à Paris:

Symptômes de la dépression : Baisse de la concentration, trouble de l’appétit, pertes de mémoire, souffrance, culpabilité, suicide, perte du plaisir, épuisement, épuisement, tristesse, dévalorisation, indécision, désintérêt, isolement, ralentissement de la pensée, fatigue, pessimisme, idées noires, trouble du sommeil, dévalorisation de soi.

Symptômes de l’exaltation (manie) : déficit d’attention, difficultés de concentration, assurance excessive, hyperactivité, logorrhée, excitation, délires, dépenses inconsidérées, désinhibition, exaltation, euphorie, irritabilité, créativité, ambition, démesurées, extravagance, instabilité, diminution du sommeil, accélération de la pensée.

Voilà, tu retrouveras ces listes à peu de choses près dans les discours de chaque psychiatres ou autres médias d’information. Néanmoins, ce qui est moins courant c’est la liste des symptômes dits de stabilité : assurance, quiétude, humour, hypersensibilité, joie, normalité, acceptation, performance, bonheur, sérénité, sociabilité, équilibre, créativité, fiabilité, empathie, réflexion, tranquillité, attention.

Une personne qui témoigne d’une manière ou d’une de quelques symptômes de dépression à un psychiatre et, quelque peu après, de symptômes de manie, le diagnostic est prêt : « Vous avez un trouble bipolaire ».

Le travail du psychiatre est alors d’amener avec ses moyens thérapeutiques le patient à retrouver des symptômes de stabilité.

Sur le papier, c’est ça un trouble bipolaire. Ce qui est intéressant, à partir de ça, c’est de s’interroger sur ce qui se cache sous ses symptômes. Pourquoi surgissent-ils, à qui la « faute »?

 

Pfffiou, j’avais envie de faire un article consensuel, conventionnel, objectif… c’est pas mon dada, profite, c’est pas demain que j’en ferai d’autres! Car c’est pas faux tout ça mais c’est tellement fumeux!

A bientôt

P.S. Si tu es partant, la question « qu’est ce un trouble bipolaire » sera largement discutée lors de la journée du 30 mars, et je serai présent, évidemment.

W.

 

 

Publicités

4 responses to “C’est quoi le trouble bipolaire?

  • Frédéric

    Heureusement que tu es là pour expliquer que ces symptômes de stabilité existent. Deux jours que je lis sur la bipolarité… Ai commencé les recherches avec le mot suivant: bipolaire … Ai trouvé les sites médicaux et les forums où ils n’y a que les désillusionnés aigris qui s’expriment et rarement des bipolaires … Normal ils s’y font insulter donc ils fuient ces endroits… J’étais assez triste et paniqué et j’ai décidé de rechercher autrement, j’ai tapé les mots suivants: bipolaires couples réussite et j’ai trouvé l’un ou l’autre article intéressant mais le partenaire du bipolaire était toujours présenté comme quelqu’un d’exceptionnel une sorte de force tranquille … Je ne le suis pas … Grosse panique … Nouvelle recherche: bipolaire heureux et là bingo je tombe sur ton site et j’y suis depuis deux jours … Ai super appris, ai adoré tes feuilletons de vie, ai lu des commentaires interessants , je me suis amusé … Et je n’ai plus peur … Mille mercis avec les larmes (enfin une grosse émotion quoi) …
    Je vais continuer à lire le reste …

  • Ginger

    Coucou W,
    j’ai aimé cet article même si tu trouves qu’il est descriptif, parce que comme Frédéric, la notion de symptômes de stabilité est intéressante.C’est une question que se pose mon conjoint, qui va mieux et se demande si c’est ça sa stabilité (hypersensibilité, attention, calme, affectueux…mais toujours angoissé ). Hé oui savoir qui l’on est quand on a ces changements d’humeur , pour accepter cette personne qui représente soi mais qui peut ne pas tout à fait plaire (il n’ y aura pas le charisme du créatif hypomaniaque …l’assurance est relative…l’angoisse est toujours là par moments…on est fatigué…mais on mène une vie harmonieuse globalement ).
    C’est vrai que ton blog est un des plus éclairés que j’ai pu lire.
    Je m’y suis arrêtée aussi et viens y cueillir qq fleurs régulièrement (suis fière là de mon style….lol)
    ginger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :