Je vais craquer

Est’ce que je vais craquer durant ce mois de Juin très périlleux? Faites vos jeux!
Cela fait déjà quelques semaines que le théâtre s’installe dans mon agenda. Mais là, c’est la dernière longue ligne droite. Je joue dans trois pièces différentes et pour cela je répète maintenant 7 jours sur 7 et 4 soirs par semaines.
J’ai commencé le théâtre il y a deux ans comme un moyen thérapeutique entre tous les autres et aujourd’hui je me retrouve confronté à beaucoup de pression pour avoir accepté de suivre ma prof dans tous ces projets. C’est d’ailleurs surtout la personnalité de celle-ci qui engendre du stress et angoisse. C’est le genre de personne qui vous met à bout pour faire sortir des choses. Qui met le niveau très haut pour ma personne notamment pour la piece avec sa compagnie professionnelle. Tout ça je l’ai accepté parce que d’une part j’en avais besoin. Mais est-ce que je l’accepterai jusqu’au bout?
Maintenant que je suis engagé, je ne peux pas abandonner et je le vivrai avec un goût de défaite.

Et puis, mon grand père est mourrant. Je passe des moments très fort à la clinique avec lui.
Tout ça pour dire que je suis chargé émotionnellement. Terrain très propice à un virage d’humeur.

La différence avec mes rechutes précédentes c’est que j’en suis conscient. Je sais pourquoi cette situation est fragilisante et je connais mes réactions. Aussi, j’ai aujourd’hui façonné des armes de défenses. Premièrement l’expression. Dans ce conflit relationnel avec ma prof, qui est au courant de mon diagnostique, j’essaye au mieux de lui faire part de mes états d’âme. Pas facile étant donnée son caractère et ses 75 ans. Expression via ce blog aussi où je me livre sans retenue.
Deuxièmement la pratique de la meditation basée essentiellement sur la respiration m’est très utile pour ce combat. Je ne parle pas des arbres qui me partagent leurs énergies… C’est d’ailleurs assis au creux d’un bel arbre que je t’écris cela. Oui, lorsque je me recentre en contact avec un arbre je sens de plus en plus la vie qui coule. Je suis fou?

A ce sujet, durant la 10e rencontre bipolaire, chaque participant a énoncé les choses qui leurs permettaient de combattre leurs troubles. Sport, sauna, alimentation équilibrée, écrire, ne pas prendre le métro, volontariat, voyage, psychanalyse, le diagnostic, etc. Cela fera l’objet de mon prochain article sur mon blog de l’express.fr.

Dans ces moments où des pensées parasitent mes émotions, ce que j’apprends lors de mes seances avec ma psychologue TCC est utile. Prendre le recul et observé le mecanisme automatique qui me met à mal. En l’occurrence, une situation : repetition de théâtres avec prof exigeante. Une émotion : la peur, l’appréhension. La pensée : je vais rentrer en conflit avec elle, je vais pas être a la hauteur pour jouer mes rôles. Conséquences : stress, angoisses, envie de m’énerver, d’abandonner. Et le pire: je pense sur ce qui va se passer, je fantasme des scenarios possibles. Je ressasse des scènes passées en imaginant comment j’aurai du réagir.
Bon, c’est pas le meilleur exemple de situation pour te parler de la thérapie cognitive et comportementale  (tcc) parce que justement je ne suis pas encore assez conscient du mecanisme dans lequel je suis embourbé pour pouvoir le déjoué. Les emotions à la base étant déjà très floues. Tres floues a cause de mon certain trouble de l’humeur qui est encore loin d’être réglé. La preuve…

Je me prends la tête?  Oui, car je suis persuadé que pour aller mieux je dois vivre ce combat. Affronter des situations a risques. Et ce combat est la lutte contre mon mental, contre mon ego. Le but etant de faire taire celui-ci.
Je ne suis pas en train de vivre un etat malade mais en train de combattre. Il est possible que j’en tombe malade!

Cela fait 2 ans et 2 mois que je n’ai pas rechuté. Un record depuis mon diagnostic. Ce n’est pas un hasard ou une chance, j’ai mis les moyens et avant tout j’ai pris conscience qu’il fallait que je me soigne. Beaucoup pensent qu’ils se soignent en prenant leur traitement, etc mais tant qu’une revolution interieure, une quête qui ne se fait pas sans douleurs ne sont pas enclenchés alors en réalité, ils ne sont pas dans le véritable soin et les rechutent sont explicables. Je comprends alors quand ils parlent de maladie.
J’écris ça fièrement et condescemment mais j’ai moi même pris 5 ans dont presque 1an d’HP et il m’a fallu être au plus bas pour me mettre sur le bon chemin. Il n’est jamais trop tard!

Avec tout ce que j’ai réalisé et les belles perspectives qui s’ouvrent à moi, il m’est très difficile de douter sur le bien fondé sur ce fameux combat.

Je l’ai écrit dans plusieurs articles précédents, ce qui me manquait le plus etait des relations affectives. Aujourd’hui, sur ce plan là, je suis plutôt gâté.
M’enfin jen ai ecrit suffisamment pour cet article. Article ecrit via mon telephone je precise! Mon pc etant dans le coma.

Je dédie cet article ainsi qu’une grosse pensée à Thaloue. Courage!

A bientôt

W.

Publicités

9 responses to “Je vais craquer

  • Solfinia

    Bonsoir W,
    Quelque chose me turlupine en lisant ton article. J’ai l’impression que tu penses que c’est dans la souffrance qu’on avance or personnellement actuellement je penses le contraire. Tu parle d’égo à combattre mais je pense plutôt que ton égo c’est de penser qu’il y a quelque chose à combattre…. Perso c’est en acceptant que je ne pouvais pas assurer sur tous les fronts, que j’ai le droit d’être fragile par moment que j’avance. Ne plus être dans le faire à tout prix mais rayonner dans l’être, voilà ce que je te souhaite. C’est en acceptant ses faiblesses qu’on devient plus soi et donc plus fort. Déposer les armes n’est pas de la lacheté mais de la sagesse 😉 Si tu ne peux plus supporter ta prof (c’est comme ça que je le ressens lol), tu dois t’écouter toi et non pas tes principes qui te disent je me suis engagé et patati et patata, ta santé avant tout. C’est à cause de ça qu’on est malade, parce qu’on s’oublie pour des conneries. Bon si vraiment c’est trop dur pour toi, aie le courage de parler à ta prof de l’effet de son caractère sur toi et qu’elle a intérêt à se calmer si elle ne veut pas que tu lui claques dans les pattes… A mon avis elle comprendra et en même temps ça peut l’aider de se rendre compte de l’effet négatif qu’elle a sur les gens. Si, si je t’assure c’est une bonne action de ta part. Prends soin de toi c’est l’essentiel.

    • bakuman

      Je suis d’accord avec Solfinia.

    • bipohypermaniac

      C’est une action tres difficile. Ca me gene enormement de mettre dans la merde deux troupes differentes et toute une tournée. Tu as raison sur l’ego meme si le dépassement de soi m’est naturel et ce qui me fait avancer. Merci beaucoup pour ta fidélité
      W

    • MASQUELIER Sylvie

      Bonjour, je suis d’accord avec ton commentaire. …Marre de toujours devoir être en lutte contre autrui ou pour être au plus près de ce que les autres attendent de nous.
      Le bon créneau est celui dans lequel notre potentiel sera reconnu et encouragé et non celui au sein duquel on doit sans cesse fournir des efforts épuisants pour arriver à un niveau exigé par quelqu’un d’autre.
      Oui….nous avons tous un réel potentiel. …s’il n’est pas reconnu à sa juste valeur, c’est juste qu’il n’est pas utilisable là où on est.
      Mieux vaut partir à la quête du bon endroit, du bon poste, du bon environnement que se dire sans cesse. ..je ne suis pas encore à la hauteur mais en me forçant, je vais y arriver.
      L’autre, en face de soi ne sait pas utiliser notre potentiel ou s’accordé le droit de nous gouverner quand il n’est pas mieux que nous !
      Voilà ma pensée .
      Amicalement.

  • Solfinia

    Combattre pour être oui, Combattre pour paraître non.

  • sans visa

    Bonsoir
    Je suis pas bipo et j’approuve ta réaction vis à vis de cette prof (psychopathe légère) qui de plus connait ou pas ton diagnostic.
    Oui c bien affirme toi parce qu’il n y a aucune raison valide qui justifie qu’on soit désagréable. Tu progresses. Tu n’as pas à la confronter c à elle d’apprendre le savoir vivre ensemble.
    Tu peux être fier de toi. Tu montes très bien les marches tout seul alors te laisse pas pousser dans l’escalier.
    Bon courage pour la supporter, le reste tu sais le faire répète le jusqu’à t’en convaincre.

  • Latour

    Bonjour , je suis enchanté par cette réalité qu’enfin vous pouvez contrôler anticiper négocier je ne sais si vous continuez à prendre un traitement quoiqu’il en soit « chapeau bas « .Je vous souhaite une merveilleuse tournée et que chaque représentation vous donne comme les arbres nous le font sans rechigner des ondes positives. Cdlt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :