Maniac story live 3

Rien d’exceptionnel, c’est les pieds ancrés sur Terre que j’essaye de vivre ce tournant de ma vie.
Je pense que pour un bipolaire, la victoire du combat menée est de pouvoir vivre dans une stabilité maniaque. Et quel pouvoir en récompense!  L’intensité de la manie sans ses debordements et mauvaises conséquences. Stabilité dans le fait de vivre sa réelle personnalité, mal maîtrisée lorsque le trouble n’était pas conscient. La phase maniaque étant la libération trop puissante et incontrôlée de son soi profond. Vaste programme.

J’essaie donc d’accepter la frustration qui se présente entre deux cycles. Je pense que l’énergie de vie se présente comme les saisons, comme le rythme jour/nuit. La nuit n’étant pas une phase dépressive mais une periode de repos, de calme afin de recevoir pleinement la lumière du jour suivant . C’est peut être  ca la bipolarité guérie. On reste bipolaire mais on en souffre pas, au contraire on se laisse bercer par la joie de la vie.
Cela m’était inconcevable il y a quelque temps. Je te souhaite simplement d’y croire.
Vois comme c’est logique: jai rencontré une nana il y a une semaine, une rencontre merveilleuse dans laquelle je parviens à ne pas m’enflammer. Une fille extrêmement à l’écoute et compréhensive jusqu’ici, quoi de mieux pour moi!
Je continue de canaliser cette vitalité dans mes répétitions et le résultat est bluffant.
Je ne suis pas au bout de mes surprises pour les temps à venir et reste sur mes gardes, réfréne la force qui me traverse car je dois continuer à renforcer les digues pour ne pas être débordé par ce courant alternatif.
Enfin, je vois plus d’amour autour de moi, plus de paix. De quoi confirmer que le monde extérieur n’est que le reflet de notre bordel intérieur.
Merci infiniment de m’accompagner dans cette expérience et me livrer ces messages de soutien, d’amour.
Je suis conscient que cet article peut être mal reçu si tu vis une période difficile. Mais sache que j’ai souffert comme toi, patience et espoir…
A bientôt,
W.

Publicités

10 responses to “Maniac story live 3

  • Etre

    Merci à toi infiniment de partager et te livrer à nous… le partage, la solidarité, l’amour: de belles valeurs pour surfer sur les vagues bipolaires sans se noyer, et être présent à la vie à soi et aux autres

  • Martha

    Ce post me donne encore beaucoup d’espoir, merci de témoigner comme ça. C’est vraiment cool d’avoir ça en direct 🙂 .J’espère un jour être capable de canaliser cette énergie. Je dois trouver un moyen d’expression, je ne l’ai pas encore trouvé. Je préfère un million de fois lire ton blog que lire le forum des bipotes qui me déprime un maximum, genre y a pas d’issue à cette maladie. Depuis ma première phase maniaque, je suis convaincue qu’il y a une porte de sortie. Merci pour tout W.

  • M

    Bonsoir W
    Je te lis depuis quelque temps, le plus souvent dans mes phases dépressives ( ce qui est le cas en ce moment) et je trouve en tes mots un réconfort, une impression de ne pas être seule à être embarquée dans ce tourbillon infernal.
    Pouvoir vivre dans une sorte de stabilité maniaque, les pieds sur terre , sans les débordements que cette phase maniaque peut provoquer, est je pense le rêve de beaucoup de bipolaires, en tous les cas, c’est le mien… Et de savoir que cela peut être envisageable au vu de ton témoignage me remplit d’espoir…
    Merci pour ce partage W…vraiment! 🙂

    • eM

      oh oui, vivre en hypomanie permanente, plein d’énergie serait le rêve.Je me suis rendu compte que ne je cessait pas (depuis l’introduction du lithium) d’essayer de provoquer cet état en reproduisant des traumas psychiques qui avaient fonctionné par le passé pour déclencher des état bipols si caractéristiques de ce j’étais avant le traitement : cela donnait des mini crises mais pas de quoi planer. Et tout d’un coup, la méditation refonctionne et je me sens bien et normal !! j’arrive à faire des trucs sans être excité !
      pourvu que ça dure…
      eM (l’autre M)

  • Solfinia

    Moi aussi il y a un mois j’ai ressenti à nouveau les énergies en moi et qui nous entourent (ce qui est chez moi le début d’une phase maniaque) et cette fois ci je suis resté les pieds sur terre 🙂
    Ce que j’ai compris c’est que là où on est vraiment nous c’est centré au niveau du coeur avec la circulation des énergies « du haut » et celle du « bas » avec le barycentre au coeur (mais aussi celle de droite et de gauche, celle de devant et de derrière, …. bref tu vois l’idée)
    Depuis que je me vois comme ça ainsi que le monde en général j’ai l’impression d’avancer. Je ne vois plus le monde blanc ou noir mais en couleur et ça change tout!
    Etre dans le coeur de toute chose, voilà ce que je te souhaite.

  • L.

    Bonjour W., ravie de voir qu’on parvient aux mêmes conclusions. On sera toujours bipolaires, ou différents, peu importe le nom. Mais le but est d’être stable, et on ressentira toujours cette énergie qu’on arrivera à maîtriser et ainsi arriver à ce bonheur qu’on espérait tant. Il est là, et il nous tend les bras 🙂

  • Laetitia

    Bonjour W,
    Septique je suis quant au fait que tu ne sois pas dans une phase « up »… En tous cas, tu sembles à l’aise dans tes baskettes, au fond n’est-ce pas cela le plus important? Profites-en, le bonheur se trouve partout mais il est éphémère… Il faut juste savoir regarder et ressentir 🙂
    Au plaisir…

  • bipolairephilosophe

    Va voir le médecin tout de suite W. Tu vas te retrouver encore à l’hôpital et ça va être très dur de te remettre!!!! Vas-y vite stpl

  • bipolairephilosophe

    Je t’ai écrit sans lire ton article que je trouve très beau. Excuse moi. Je veux croire à tout ce que tu dis, mais je suis retombée en période basse après une humeur haute. J’en ai plus que marre. Mais tout ce que tu dis est tout à fait ce que je voudrais vivre malgré la maladie. Très bel article et excuse moi encore (je sais que tu fais attention à toi de toute façon, tu dois te connaître suffisamment pour savoir quand ça décolle, et tu as assez de soutien)

  • L.

    Je pense à terme comme W. qu’on arrivera à se maîtriser (montées et descentes) par le travail de recherche personnel et la médication, et je rêve d’un jour sans médication. En attendant, je suis persuadée qu’on peut avec beaucoup de conscience de son état juger si on décolle ou non et se faire redescendre. J’envisage la bipolarité dans sa meilleure partie comme une stabilisation ++ : je serai « normale » avec les effets bénéfiques de la bipolarité, sans aller trop haut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :