Nouvelle rencontre entre hypersensibles

La 11e rencontre entre bipolaires approche : le 1 er septembre aux buttes Chaumont à Paris, à partir de 18h.

Comme indiqué dans le titre, j’ouvre ces rencontres à toutes personnes se sentant hyper sensible. Car beaucoup de personnes ressentent des troubles communs à ceux diagnostiqués bipolaire sans pour autant avoir ce diplôme psychiatrique. L’hyper sensibilité étant la cause principale de nos bouleversements. Cette rencontre a pour principal but d’échanger nos expériences et nos ressentis , exprimer des choses difficiles à partager dans nos cercles sociaux professionnels quotidien.

Ce qui rend cette rencontre unique est le fait qu’elle ne soit pas organisée par une structure médicalisée ou autre association de patients. Elle est seulement communiquée ici. C’est à dire que seulement des personnes concernées et à la recherche de ce genre d’échange tombent sur cet événement.

Voilà une des raisons pourquoi les 10 rencontres précédentes se sont très bien déroulées. Voir la page RENCONTRE du blog.

Ces rencontres sont protégées des dramatisations ou du misérabilisme que l’on peut souvent voir ailleurs. Non ! Ces rencontres permettent avant tout d’alimenter la flamme d’espoir , si invisible soit-elle peut-être chez certain, en nous.

Si tu es intéressé, n’hésites pas à me contacter par mail pour plus d’amples informations. bipohypermaniac@gmail.com

Evidemment, bien qu’elle se fera à Paris, cette rencontre exclue de fait beaucoup de potentiels participants. Mais je te demande, stp, de m’adresser la grande ville proche de chez toi où tu viendrais si une rencontre se présentait là bas. Le jour où j’ai quelques motivés dans une autre ville, je délocaliserai volontiers!

Voilà, voilà.

PS : Rien avoir mais hier, selon les statistiques du blog, j’ai pu voir qu’à une certaine heure il y a eu 223 pages de celui vues. Ce qui est assez exceptionnel. J’en remercie particulièrement le ou les responsables de cet intérêt soudain. haha!

Allez, je te fais une grosse bise de Bretagne. Hé oui je suis en vacances dans l’air magique breton qui me fait le plus grand bien.

*******

Pardon, merci, lumière, amour. (mon mantra actuel)

Patience et espoir (celui qui me touche plus personnellement)

Je te souffle via l’écran ces six mots là. 🙂

A bientôt,

W.

Publicités

3 responses to “Nouvelle rencontre entre hypersensibles

  • karen

    hum…. en break d’une relation de 17 ans avec un bipolaire, je tombe sur ton blog… je comprends ce que tu écris et en même temps… tous ces « je » dans tes écrits, tout cet égocentrisme me hérisse le poil.
    La bipolarité attache et…. détache.
    Je ne le souhaite pas, même à mon pire ennemi.
    Vivre avec un bipolaire est un sacerdoce de névrosé souffrant du syndrome de mini-sauveur, comme moi!

    • eM

      Salut karen qui n’ira pas à notre rencontre.
      En rémission contrôlée ou pas, telle est la question.
      Bien sur que la maladie entraine des désastres. Pour moi, ce blog est pour l’espoir. « JE vais bien, tout va bien ». JE vais arrêter de foutre la merde et de faire peur à tout le monde, y compris à mes pauvres enfants qui ont peur du loup. JE veux aller « comme il faut », JE serais bienveillant dorénavant etc…
      Et un jour, un sauveur, un vrai disciple accepte de suivre le messie de mes deux…dans une vraie relation amoureuse heureuse. La névrose n’est pas une maladie sympathique non plus (ceux qui emmagasinent tout sans pouvoir rien exprimer. Sont ils hypersensibles, c’est dur de savoir !). Les bipos ne peuvent la guérir même en déversant des torrents d’amour. Alors, tu m’a foutu une grande claque avec ton annonce de ta séparation.
      Avec la psycho éducation du couple, ce blog, la compréhension devrait aider à conserver le couple : ce qui a plu quand ce n’était pas excessif, peut durer avec une rémission obtenue à temps. Dans mon cas, pour l’ex, il n’y a eu aucun pardon, c’était foutu, y compris après le diagnostic trop tard, donc le traitement.
      Maintenant, à l’inverse, les soins permettent d’espérer, et l’amour s’épanouit en connaissance de cause.
      Nous sommes tous des petits fous, et c’est varié…
      Désolé pour ta séparation.
      Sincèrement

      • karen

        Merci EM pour cette réponse. tout n’est probablement pas lié à la bipolarité, en effet.
        De mon côté, mon conjoint se soigne sérieusement et ce, depuis le diagnostic.
        Pendant des années j’ai mis en sourdine mes sentiments, mon aversion lorsqu’il n’a pas les codes pour s’adresser aux autres, pour agir sainement comme « le commun » voudrait que l’on agisse. Quelque part, j’avais très envie de fonder une famille avec lui et j’ai contenu tout le désarrois engendré par son attitude, en repensant aux sentiments originels. Une fois le diagnostique tombé, après des années et des années de disputes et de retrouvailles, le soulagement: il y a une raison à tout cela.
        Mais, contrairement à ce que j’espérais: il n’a pas changé, et je n’ai pas changé: j’ai juste atteint mes limites.
        L’éducation y est pour beaucoup, les failles et les secrets familiaux, et vivre avec tout cela demande beaucoup d’amour, de patience, et d’intelligence. Quel fardeau!
        J’ai eu l’arrogance de croire que je pourrai supporter tout cela ou le changer, aujourd’hui j’aspire à une vie douce et tranquille.
        Bon courage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :