STOP les doutes

C’est la première fois que j’écris ici le matin. Je crois que j’ai besoin de faire circuler les mots. Bizarrement, même si les choses avancent bien pour moi (nouvel appart’, nouveaux projets) et que j’ai l’air détendu quand je suis avec les autres, ces derniers jours je suis particulièrement pourchassé par les doutes. Alors que tous les signaux de ma vie sont aux verts, l’envers du décors n’est pas aussi serein. Je n’ai pas l’esprit tranquille.

Au petit déjeuner, sur mon balcon, au déjeuner, le soir, au coucher, à plusieurs moments de ma journée, lorsque je suis seul, les doutes m’envahissent. Quand je suis maître de ma conscience et que j’observe ces flux qui me traversent, je m’aperçois que je pense à toutes mes différentes activités et différentes relations et que chacune de ces pensées, emmêlées les unes dans les autres, sont crispées, sous tensions/pressions, stressées. C’est comme si une peur générale, profonde et subtile contrariée chacun des aspects de ma vie. Tu veux peut-être des exemples pour clarifier cela… Au sujet de ma colocation: je stress sur le fait de lui dire que la cuisine a besoin d’un grand nettoyage. Au sujet du groupe de clown : j’ai peur de ne pas être à la hauteur durant le dernier exercice. Au sujet du cours de maths que je donne en bénévolat et de mon cours de mindfullness tout les deux dispensés le matin : j’appréhende de me lever tôt… A  la relecture, de ces exemples, je ne peux m’empêcher de constater que c’est fou d’être perturbé par des choses anodines. Le terme HS (hypersensible) me sied à merveille!

Je remarque qu’il y a un point commun presque général : la peur du regard de l’autre. Heureusement tout ce qui concerne les rencontres et autres projets gravitant autour de ce blog ne sont pas contaminés par ces ondes négatives, au contraire!

Peut-être que ces peurs particulièrement perceptibles sont liés au changement. Sans doute même. J’ai appris dans le programme de mindfullness (pleine conscience), que je suis en ce moment, une technique à utiliser lorsque les doutes se font sentir : STOP : Stop- Take a breath- Observe-Process. C’est à dire ne pas se laisser contrôler par ces pensées malades. Lorsqu’elles se font nombreuses et chaotiques, la technique est d’arrêter ce que l’on est en train de faire, mettre son attention sur tous ces flux qui nous traversent, respirer en pleine conscience de ce qui est, de ce qui se passe là maintenant, observer tout ça, et une fois un peu de calme cérébral revenu, agir. Pour prendre mon exemple avec mon colocataire, l’action serait de lui dire tout simplement que la cuisine mérite d’être nettoyé pour que cela soit plus agréable à vivre, ou quelque chose dans le genre, sur un ton courtois et aimable. C’est reprendre le contrôle de la haute sphère…

J’ai beaucoup de difficultés à dire des choses non plaisantes à quelqu’un, j’ai peur de rentrer dans le conflit alors je préfère ne rien dire. Ce qui fait que j’accumule la pression sans pouvoir l’exprimer. C’est pas très bon comme fonctionnement, j’ai encore beaucoup de boulot. Le combat continue!

Allez, il fait beau, bonne journée!

A bientôt,

W.

Publicités

11 responses to “STOP les doutes

  • lesouffleurdemots

    Pleins de courage à toi. C’est marrant, j’ai écrit un texte sur le regard des autres hier soir sur mon autre blog: htt://apprendreaecouter.com . Belle journée à toi!

  • Fafanette

    Le regard des autres nous bloque souvent,alors il faut poser d’abord un regard bienveillant sur soi-même!
    Pour le nettoyage de la cuisine cela ne devrait pas être si compliqué à formuler si tu ne l’énonces pas sur le ton amer d’ un reproche à l’autre mais comme une suggestion de tache commune qui rendrait l’atmosphère plus agréable et plus propice à la circulation de l’énergie positive.
    Regarde le positif de tout ce que tu as construit récemment,de tous tes projets menés à bien,c’est la preuve de la grande force qui t’habite!
    Courage à toi!!!

  • benoit2253

    Je crois que c’est le propre des HS d’éviter le conflit car il nous atteint et nous déstabilise de façon très amplifiée et profonde.
    Tu n’es pas le seul, W., et tu as tout mon soutien et mes encouragements.
    B.

  • benoit2253

    Je suis moi-même dans une phase où je crains le regard des autres. Et où j’évite presque tout contact avec autrui.
    Donc, je comprends, W., je comprends…
    Courage, patience.

  • Annette

    Continue la route même s’il faut en passer par des petits chemins, les doutes en font partis comme des petits cailloux qu’il faut écarter!
    Mais le positif c’est qu’il mène aussi à la réflexion que l’on a besoin quand on change de chemin! Tu as déjà parcouru pas mal d’obstacles, je te souhaite courage et suis tout avec toi!
    Annette

  • Annette

    Rien de pire que les pensées parasites qui grignotent l’esprit jusqu’à en avoir l’esprit complètement englué ! Mais un jour ton verre a été plein, un jour sans le savoir tu as trouvé les solutions, cherches en toi tu vas trouver les mots pour ne plus en avoir peur (même vis à vis des autres par crainte du rejet, ou de se sentir incompris).j’essaye dans ces situations de m’imaginer jouant la scène tout en m’endormant et d’imaginer me sortant d’une situation difficile de façon positive, c’est un peu la méthode Ccoué mais quelquefois ça marche. Ton verre serra à moitié rempli bientôt si tu y crois.
    Bien à toi
    Annette

    • bipohypermaniac

      Merci c’est tout à fait ça! Je ne trouve jamais les mots dans ce genre de situation et après je ressasse, je ressasse. Un vrai sac de noeud. Alors que j’ai tout pour aller bien, ces conflits relationnels minimes prennent une dimension infernale dans mon esprit et l’autre n’a même pas idée, au contraire lui a l’impression que je suis désinvolte. C’est un problème qui me suit depuis toujours et fait surface parfois. En ce moment ça me parasite bien dans ce début de colocation.
      Merci à toi
      🙂
      W.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :