Ça reviendra

Ça reviendra… Si j’ai une certitude c’est bien celle-là : un jour ou l’autre, une année ou l’autre, ça reviendra.

De quoi?  Hé bien la crise maniaque et la dépression ; le up et le down. Je définis ici la crise maniaque simplement par une forte énergie ressentie et la dépression par une absence d’énergie ressentie. Comment se caractérise cette hausse/baisse d’énergie et comment elles sont vécues (bien/mal), ça c’est une autre histoire, ça dépend de beaucoup de choses. Se tenir à la définition réductrice ci-dessus me permet d’affirmer cette vérité : je revivrai une hausse d’énergie apparentée à la crise maniaque. Quelle manière et quelles conséquences? ça je ne peux pas prédire.

Théoriquement c’est logique. Dans la vie, rien est statique, rien est stable. Les personnes normales, ne souffrant d’aucunes pathologies, ne sont pas stables pour autant, elles ont des émotions, tristes, contents, bref ça varie. Comment peut-on parler de stabilité pour un bipolaire là où ce n’est pas possible pour quiconque hors les robots? Je crois que la recherche de stabilité n’est pas un bon chemin, ou du moins que le terme « stabilité » n’a pas sa place ici. Il me paraît plus important d’accepter que l’on soit très instable justement. HyperSensible. J’aime bien la comparaison avec l’électron, d’où « lui, c’est un électron libre ». Voilà, voilà. Je ne pense pas qu’il soit possible de transformer notre instabilité en une stabilité, si ce n’est avec une camisole chimique très forte. Il vaut mieux essayer d’adapter son instabilité avec les autres, la société. On parlerai alors d' »être adapté » à la place d' »être stable »… bon, c’est aussi moche.

Ce peu de choses me paraissent évidentes aujourd’hui mais en réalité, il m’a fallut ce dernier épisode de décembre 2015 pour en prendre conscience. Moi qui pensais en avoir fini avec les crises maniaques, être « guéri », être stable, non je n’ai jamais pensé être « stable », ce mot n’est pas approprié à la condition humaine, je t’ai dit. Je pensais être protégé d’un nouveau virage maniaque parce que la vie que je menais me le prouvait. Trois ans sans rechutes, de nombreux moyens thérapeutiques mis en place qui m’ont permis une meilleure compréhension de mon trouble. Aussi  j’ai traversé des situations riches en stress (le décès de mon grand père et une tournée de théâtre) qui quelques années auparavant aurait suffit pour déclencher une crise. Et pour couronner le tout j’ai vécu des exaltations maniaques que j’ai réussi à contrôler, je te les avait partagé en direct en trois épisodes ) l’époque : Maniac Story en live . Mais je minimisais un facteur dans ma réflexion : l’inconnu du futur. Cet inconnu que je ne maîtrise pas se caractérisa en novembre 2015 par des attentas près de chez moi. Nouvel événement, nouvelles énergies et là pour le coup le niveau énergétique était haut et j’ai été transporté malgré moi. Fin de l’histoire en garde à vue puis en HP, le même recommencement dont je pensais en avoir fini avec.

A ma grande surprise, donc, c’est revenu. Alors, un mois et demi après ma sortie d’HP, fort de cette dernière expérience, je me sens grandi par son enseignement : ça reviendra.

A suivre, demain

W

PS: La crise suite aux attentats racontée ici : Maniac Story Saison 6

Publicités

7 responses to “Ça reviendra

  • erika urbina

    Bonsoir, je viens de tomber sur ton ce site et je peux dire que je suis bien contente … je m’identifie énormément avec ton message . J’ai 25 ans j’ai passé trois ans sans rechutes et il m’a fallu être proches des attentas pour faire un petit séjour à l’hôpital en état up …. et voila l’histoire recommence moi qui la croyais fini. merci de tes mots

  • L.

    Beaucoup sont montés à ce moment-là. Ce qui me fait bien dire que vivre dans un monde où les atrocités sont absurdes, et qui est fou, et nous rend fous, ne fait pas de nous des fous mais juste les personnes les plus saines que je connaisse 🙂 Par contre ta récurrence du cycle je l’ai prise de plein fouet, la dépression revient, mais je ne suis pas prête à revivre une crise maniaque. Ton début d’accommodation t’ouvres une autre voie vers la sagesse, le chemin est long, mais le paradis est tout aussi pavé de bonnes intentions.

  • Anne

    C’est juste super joli. 🙂
    On sent une vraie maturité au travers de ces mots. J’imagine par ailleurs que ce constat n’a pas forcément été des plus simples mais il montre une très jolie facette de ta personnalité.
    Et surtout j’espère qu’aujourd’hui tu as pu digérer ce nouvel épisode. Même si celui-ci a été dur, je suis certaine que tu en ressors grandi.
    Keep going W. 🙂
    Anne Alice

  • Vulcania

    Tout est instable mais tout est changement aussi…
    Le changement s’opère plus souvent dans le déséquilibre que dans l’équilibre.

    Prenons l’exemple du ski puisque la période s’y prête mais cet exemple est aussi valable pour la marche, le vélo ou n’importe quel autre apprentissage qui demande de l’équilibre.
    Pour descendre aisément une piste de ski, j’ai perdu l’équilibre plusieurs fois. Mes chutes m’ont d’abord appris à tomber de façon à moins me faire mal. Elles m’ont aussi permis d’apprendre à tenir en équilibre sur mes skis plus longtemps, en rectifiant ma manière de faire.

    Alors oui W., il est sage de ne pas exclure que cela revienne puisque le déséquilibre fait partie du processus de changement vers un équilibre durable.

    Connaître et intégrer ce processus permet d’accepter de tomber.
    Cela permet également de moins se faire mal dans sa chute car elle sera vécue plus comme une continuité de cheminement, que comme un retour à la case départ, une honte, une culpabilité et une dévalorisation.

    Le savoir, permet surtout de ne pas baisser les bras, de se relever de nouveau et de repartir dans l’apprentissage de son équilibre intérieur.

    Je te souhaite une bonne glisse W. ! 😉

    Céline.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :