En attendant

Je ne sais pas. C’est un peu douloureux mais c’est ça que je recherche : rien. Maintenir un état d’esprit transparent où chaque chose nouvelle me transperce sans entrer en conflit avec une vieille croyance, des pensées rigides ou toutes autres nœuds de ma conscience. « On ne peut pas faire du nouveau avec de l’ancien » C’est une phrase de Deepak Chopra qui m’inspire beaucoup. Elle me demande un travail considérable : j’essaie d’accueillir chaque nouveau moment comme il est en dépouillant un maximum les choses de mon égo qui me séparent de ce moment, de ce truc magique qui se passe là et se répète à l’infini, c’est de ça que je me rend compte d’avoir été éloigné…

Je suis confus, et je voulais écrire ma confusion, ma lourdeur. Car c’est un état qui me pèse me paralyse particulièrement depuis cet après-midi.

La semaine dernière a été très belle, je vis une sorte d’illumination depuis lundi dernier, comme je l’ai écrit dans mes deux articles précédents. Je travaille dure sur moi, je ne suis pas surpris de ces éclats, je cherche à me transformer. Cette forte illumination a mis la lumière encore plus profondément dans mon être et donc révèle ce qui était obscure en moi. C’est cela qui me plombe, là, je crois.

C’est la première fois que j’essaie de transcrire ce genre de ressenti. D’ailleurs mes écrits vont changer un peu car je ressens le besoin d’écrire des états qu’auparavant je ne partageais pas.

La chose commune c’est que je me sens seul, là, encore. Aller au fond de soi est un voyage solitaire.

Ça y est mon film est téléchargé, je l’apporte avec moi dans mon lit, « Taxi Driver ».

Il est 22h22. L’heure révolutionnaire. Merci pour ton regard fidèle.

W

Publicités

4 responses to “En attendant

  • Fafanette

    oui ce n’est pas simple de ne pas avoir peur d’aller au bout de soi et de voyager en solitaire en faisant fi de toutes les croyances qui nous limitent mais aussi nous étayaient…..
    Je pense à la chanson de Gérard Manset « il voyage en solitaire »!
    Patience et courage 🙂

  • benoit2253

    Bravo pour un tres bel article auquel je m’identifie.
    Amitiés,
    Benoît

  • Calimero.Gallettoni

    « Un homme ne peut monter deux chevaux ni bander deux arcs, Un serviteur ne peut servir deux maîtres : ou il honorera l’un, et l’autre il l’offensera. Personne ne boit du vin vieux et ne désire aussitôt boire du vin nouveau. On ne verse pas du vin nouveau dans de vieilles outres, de peur qu’elles ne se rompent, et on ne verse pas de vin vieux dans des outres neuves de peur qu’il ne se gâte. On ne coud pas une vieille pièce à un vêtement neuf car il y aura déchirure. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :