Ma façon de méditer

J’observe. Je m’observe. Il y a toujours quelque chose. En peu de temps, beaucoup de voix peuvent m’envahir. Lorsque je me recentre, en mettant l’attention sur la respiration, elles se calment. J’observe alors la sensation qui se cache derrière ces voix. J’essaye de prendre conscience de cette énergie qui agissait à l’instant d’avant dans l’obscurité. Je respire, y mets mon attention en prenant garde de ne pas fixer des mots sur cette sensation, mais l’accueillir telle qu’elle est à l’état brut, seulement une énergie qui tente de circuler. Mon but est de la laisser sortir comme elle est entrée sans qu’elle se coince dans les filets de mon égo. Mon égo, constitué de toutes mes expériences passées, je lutte pour pas qu’il ne s’approprie cette énergie et qu’il la transforme en colère, jalousie, peur, ou autres émotions non désirables. Pour cela je travaille au dépouillement de cet égo. J’essaie de mettre en lumière les plus fondamentales de ces structures et surtout j’essaie de déceler tout ce qui a été refoulé depuis mon enfance dans la boîte noire de mon être. Ce sont ces souvenirs inconscients, ces énergies obscures qui agissent sur ma vie en coulisse. Tout ce que je ne maîtrise pas, tout ce que je subis, toutes les expériences nouvelles ne sont que le miroir de cette zone que la vie m’incite à explorer.

Tout un programme, hein! C’est nouveau que j’arrive un peu à l’écrire mais cela fait 3 ans que je me suis auto-embauché pour ce nettoyage de printemps.  C’est un mode d’emploi que j’ai assimilé à la croisée de différents ouvrages, de différentes âmes-sœurs (co-aventurier  spirituel) mais aussi par simple et mystérieuse inspiration.

Le but : être au plus proche du soi, de la source de l’unité, du tout, de cet éternité simplissime qui régit toute notre vie malgré nous et qui se cache sous ce que nous croyons être. En un mot : l’Eveil.

Dernièrement je suis obsédé par l’observation. A chaque nouveau moment, je reviens à ma respiration, je recentre ce qui se passe à travers mes sens sur ma respiration abdominale et j’observe, j’accueille les nouvelles sensations. La respiration calme très vite les voix de mon mentale, « l’ancien », je peux mettre alors la lumière de ma conscience sur « le nouveau », le nouvelles sensations et les pensées neuves qui vont avec. Je  respire pour faire circuler cette vie sans qu’elle s’accroche dans mon vieux-moi et ma boîte noire.

W

Publicités

12 responses to “Ma façon de méditer

  • MASQUELIER Sylvie

    Bravo Will. … ce que tu écris est toujours aussi beau, toujours aussi riche.
    Ah….Ces voix qui nous habitent, traversant notre esprit à toute vitesse, dans tous les sens, sans fil conducteur, insaisissables. ….
    Puisse ta méditation arrêter leur course insolente…..
    Je te souhaite un bon repos….
    Sylvie

  • Mifraha

    Merci pour ton retour d’expérience. Ca mencourage a perserverer dans ma pratique. Tu aurais des references de livres a conseiller ?

    • bipohypermaniac

      Pour n’en citer que 3 de ceux qui m’ont le plus marqué : la prophétie des Andes de James Redfield, le pouvoir du moment présent d’Eckart Tolle et Le livre des secrets de Deepak Chopra
      W

  • Calimero.Gallettoni

    C’est douloureux de prendre conscience de tout ce qu’on a de purulent, de suppurant sous sa propre croute.

    De réaliser, qu’en moi même vit un ennemi qui s’attelle jour et nuit à ma propre perte.

    D’un côté il faut arrêter de nourrir ce petit rat qui vit dans ma maison.

    De l’autre, il faut aussi brûler ce qui doit l’être, par les flammes, par le feu, par la souffrance, par la juste colère contre soi même, et son ignorance que l’on voudrait passée mais qui est hélas toujours présente.

    • Laurent Maurial

      Pour moi il ne faut pas essayer de le « tuer » mais plutôt arriver à apprivoiser ce chien sauvage en prenant conscience de nos propres faille…

      • .

        Heureux le rat que l’homme mangera, le rat deviendra homme. Maudit l’homme que le rat mangera, le rat deviendra homme.

      • .

        « Qu’attends-tu ? Que Dieu en personne vienne à toi pour t’annoncer la bonne parole ? Coupe cette partie morte de ton âme et tu verras Dieu. » (~~ Musonius Rufus.)

        « Extirpes ces opinion défectueuses de toi même, comme on extirpe une tumeur ou un abcès » (~~ Epictète)

  • Vulcania

    « Ce qui est visible n’est que le reflet de ce qui est invisible » Abba Arika
    La méditation permet d’être au coeur de l’invisible (pensées, émotions, sensations, énergies) et donne donc aussi le pouvoir d’agir sur notre part visible (paroles, actions, comportements).
    Un véritable outil de transformation de soi, aussi simple que puissant. Très bon choix W. ! 😉
    Céline.

  • Annette

    Je te conseille le livre ; la Vision Profonde
    de pleine conscience à la contemplation intérieure
    de Thich Nhat Hanh
    ….il y a du savoir dans le vent…
    La sagesse est une source vivante et non une icone à conserver dans un Musée;;
    et la Méditation est le meilleur chemin vers la sagesse!

    Bien A toi
    Annette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :