On s’est rencontré (et rdv le 3 juin!)

« Je ne veux pas que tu me changes, je veux que tu me rencontres, pour qui je suis ».

C’est une des phrases que je retiendrai de la conférence de Jean Vanier, créateur de la communauté de l’Arche qui oeuvre pour les malades mentaux dans le monde entier.

Cette phrase, c’est une belle écriture de mon désir le plus profond. Elle résonne aussi, là, fortement en moi, suite au merveilleux weekend de la semaine passée. Ce weekend qui est l’accomplissement de deux ans de rencontre avec toi, lecteur au départ, mérite au moins un deuxième article (après ma première réaction à chaud : C’est invisible). Jean Vanier, vieil homme de 88 ans, un bel être d’amour, de passage dans ma ville, par son beau discours sur la rencontre, m’encourage à poursuivre dans ce sens là : rencontrer, écouter, partager.

Quelques soient nos troubles psychiques, notre hypersensibilité, je pense que notre principal besoin est de rencontrer des personnes qui puissent écouter notre histoire. Trouver des traitements, des moyens thérapeutiques, un travail adapté… c’est bien oui, mais le plus important c’est de pouvoir exister le temps d’un moment pour qui on est vraiment. C’est à dire des êtres souvent fragilisés par une histoire complexe que nous avons si facilement l’habitude de cacher, de refouler à défaut de pouvoir la raconter. C’est difficile de trouver  un espace où toutes les conditions sont réunis pour pouvoir partager  ce qui fait ce qu’on est aujourd’hui.

Je crois, sans l’avoir prémédité, que ce weekend dernier, nous étions dix réunis dans un espace qui permettait cet échange si précieux. Il a fallu deux ans pour que de multiples relations se développent et fassent émerger ce weekend. D’où les deux mots que j’affectionne : patience et espoir.

Ce que je tire comme enseignement, c’est que désormais pour moi c’est clair : la rencontre est essentielle pour se libérer du poids de la souffrance psychique.

Aujourd’hui, je ne sais pas quand le prochain weekend aura lieu (j’apprends à ne pas forcer les choses!) mais les rencontres régulières sur Paris continuent, évidemment. C’est tous les quinze jours, nous sommes un petit groupe  de 6 personnes (pas toujours les mêmes) et toutes nouvelles personnes sont plus que les bienvenues, la force de ces rencontres se reposant sur l’ouverture, l’écoute et le partage. La prochaine sera vendredi 3 juin à partir de 18h (samedi 4 étant finalement impossible). Plus d’infos sur associationhs2016@gmail.com

Je comprends que le pas peut être difficile à faire mais si tu tombes sur cet article c’est que quelque part il y a un élan en toi qui le veut.

Si tu es loin de paris, tu peux toujours m’écrire sur bipohypermaniac@gmail.com.

Patience et espoir,

W

Publicités

7 responses to “On s’est rencontré (et rdv le 3 juin!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :