Drôle de blog!

J’écris cet article sous perfusion de la chanson : Homme debout de Claudio Capéo qui chante très bien mon état d’âme. Malgré la peine, les doutes, la souffrance qu’entraîne mon combat intérieur, bizarrement « Je reste un homme debout » comme si j’étais sûr qu’une victoire se profilait à l’horizon.

Tu as tapé dans google « bipolaire » avec d’autres mots clés  et tu es tombé ici… La vie d’un bipolaire. Mais, c’est qui ce bipolaire qui ne parle pas de maladie, de traitement, de symptôme, qui écrit très rarement le mot « bipolaire » même? Oui, je comprends que beaucoup d’internautes ne trouvent pas ici les mots qu’ils attendaient. Ou alors il faudrait que vous fouilliez dans mes premiers articles.

J’ai écrit des articles sur ce qu’était la bipolarité, qu’elles étaient les moyens pour se soigner. En voilà deux sélectionnés : bipolaire définition  /  C’est quoi le trouble bipolaire.

A l’écoute de « Il est où le bonheur il est oùùùù….. » oui, je suis dans une phase variétés.

Mon blog n’est pas une explication de ce qu’est la bipolarité. Ça m’est même bizarre d’écrire ces mots « bipolaires, bipolarités » depuis quelques temps, ils me semblent étranges, très difficiles à définir aujourd’hui, et même dangereux, grand risque de s’y identifier.

Laviedunbipolaire. C’est le récit de mon combat intérieur que je mène pour éclaircir mes troubles, mes démons, déconstruire mon égo, tendre vers une plénitude, l’amour… et voilà cela devient rapidement spirituel comme démarche! Parce que si j’ai bien une certitude aujourd’hui c’est que tu ne peux pas te libérer complètement de tes troubles psychiques sans t’inscrire dans une démarche spirituelle. Attention, spiritualité n’est pas religion mais plutôt développement personnel. « Spirituel » étant un mot qui peut diviser, couper des personnes de quelque chose de très simple au final. Regarder à l’intérieur de soi est spirituel. Pour comprendre ses troubles, se comprendre, se connaître, il est nécessaire de plonger dans son monde intérieur. Une grande aventure nous y attend!

Tout ça pour dire que dans ce blog « bipolaire » correspond intimement avec la notion de développement personnel, de combat intérieur, de travaille sur soi, d’expression, de méditation etc, ces moyens se sont imposés dans ma vie il y a 3 ans comme une nécessité pour me sortir de mes troubles intérieurs (psychiques, mentaux, émotifs). Tout comme l’écriture de ce blog pour écrire et partager ce qui se passe en moi, je n’ai pas choisi ce combat, c’est une question de survie. L’handicap permet le dépassement de soi, et à l’échelle humaine, le progrès. Si j’avais le choix, ce serait très étrange de vouloir m’engager sur un chemin éprouvant où j’enchaîne les affrontements avec mes peurs, les rencontres avec les doutes, et la certaine solitude qu’exige cette route. C’est ça que j’écris sous la bannière laviedunbipolaire. Je tente d’exprimer ce qui se passe en moi. Car c’est trop difficile de vivre cette aventure tout seul sans pouvoir partager.

Laviedunbipolaire est un combat au quotidien, mais un combat d’ouverture, d’accueil de soi, de ses peurs, de cette zone d’ombre pour la connaître et maîtriser de vieux démons qui nous ont fait craquer, déprimer. C’est pour cela que laviedunbipolaire doit être d’abord orienté vers soi, son monde intérieur pour résoudre ces conflits intérieurs.

Et pour cela : Beaucoup de patience et d’espoir.

A bientôt,

W

 

Publicités

9 responses to “Drôle de blog!

  • Laurent Maurial

    Depuis que j’ai arrêter la pharmacopée maintenant voila 1 ans 1/2 et que mon éveil spirituel à commencé je ne vois plus ça comme une maladie mais comme un don et comme tout don il est livré avec une malédiction…

  • Miloud

    Très belle article.. J’aime bien le terme développement personnel !
    De nombreuses choses intérieur existent , même si elles sont invisibles pour beaucoup.
    Il faut transformer « notre intérieur », pour pouvoir les percevoir.

  • Gaspard le cafard

    Le travail est à la vie ce que l’urine est à l’océan.

  • Vulcania

    « si j’ai bien une certitude aujourd’hui c’est que tu ne peux pas te libérer complètement de tes troubles psychiques sans t’inscrire dans une démarche spirituelle. »

    Bingo W, nous sommes encore alignés ! Je ne sais pas qui commence et où ça s’arrête, mais ça fait un moment que ce petit jeu dure ! 😉

    Depuis que j’ai découvert ton drôle de blog depuis environ un an, je chemine loin de toi physiquement mais je suis pourtant si proche du souffle de tes pensées…
    Plusieurs fois en cliquant sur ton inspiration du moment, j’ai été surprise de découvrir à quel point nous étions sur la même longueur d’onde…

    Très troublant pour le coup, moi qui me pensait seule à avoir de telles idées farfelues ! Quoi ? Je ne suis ni une originale, ni un précurseur ? D’autres pensent comme moi ???
    D’où vient cette inspiration commune ? Hasard ? Synchronicité ?

    En tout cas lorsque je te lis W. et notamment aujourd’hui, une douce chaleur envahit mon coeur, il se gonfle de joie et lâche un grand soupir de soulagement ! Enfin ! Je ne me sens plus seule ! Alléluia ! 😉

    Ton drôle de blog n’est pas si drôle que ça, il est même plutôt sérieux, il ouvre une autre réalité derrière le mot « bipolaire » et cette réalité n’est pas celle que le monde médical nous donne à voir…
    Ton blog te soigne W. mais il apporte aussi de la lumière et du réconfort aux âmes sensibles comme moi ;-).
    Alors de tout mon coeur, je t’envoie un grand Merci William !

    Pour ce qui est de ta citation, je partage donc aussi ta réflexion. Cette pensée ne m’est pas venue subitement, elle vient d’un cheminement d’abord non spirituel, puis aujourd’hui spirituel.
    Pour moi, la bipolarité n’est plus une maladie mais un mal-être, une souffrance de l’être. La spiritualité soigne l’être au plus profond dans son essence.
    Mes montées mystiques m’ont relié à la part spirituelle de mon être. J’en ai eu terriblement peur, je les ai rejetées, c’était pourtant une partie inconsciente de moi-même mais aussi de mon inconscient collectif qui se révélait. Ma dernière montée vécue lucidement m’a permis de découvrir la dimension énergétique de mon être. J’ai donc compris que mon être n’était pas limité qu’à mon corps et à mon mental, il était plus vaste que cela… C’est à ce moment-là que j’ai permis à mon être spirituel de s’exprimer.

    La spiritualité est selon moi une connexion à la voix du coeur autre que celle de Mental FM, dans une totale ouverture et réceptivité au monde. Ce n’est pas que du développement personnel car la spiritualité nous relie aussi aux autres et à tout ce qui nous entoure.

    « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux »

    Ma pratique spirituelle me procure une sensation durable de plénitude et de paix intérieure que je n’ai pas jamais trouvé lors de mes psychothérapies.
    Je crois aujourd’hui que l’énergie de l’Amour et la lumière de la Conscience ont un pouvoir de bien-être psychique.
    L’avenir me dira si je suis sur la bonne voix et si c’est le cas elle deviendra la voie de la guérison. 😉

    Céline.

  • L.

    J’adore cette chanson 😊

  • Mi

    bonjour à tous, ca faisait longtemps que je n’avais pas laissé de commentaires, mais je continue de lire régulièrement ce blog !
    juste un mot pour dire que j’ai réalisé récemment que j’étais beaucoup plus combative que nombre de personnes que je cotoie et qui ne souffrent pas de maladie psychique. je me rend compte que se battre au quotidien simplement pour essayer de vivre le plus normalement possible malgré la maladie, a développé une capacité d’endurance et de resistance plus importante que chez d’autres personnes de mon entourage. et du coup, j’ai envie de rentrer dans le lard de ces personnes, de les secouer, j’éprouve meme une sorte de mépris car tout est plus facile pour elles a la base, et elles ne s’en rendent pas compte … la colere est donc en moi, par moment, car se battre et endurer en permanence ne fait pas que développer la resistance et la combativité. ca épuise, aussi, ca use … je sais que dans ce commentaire, j’ai glissé beaucoup de mots auxquels tout le monde n’adhere pas (maladie notamment), mais c’est ma vision du trouble bipolaire, c’est une maladie a partir du moment ou ca m’apporte de la souffrance et a partir du moment ou elle peut se traiter ou se stabiliser via un traitement médicamenteux. mais je comprends tout a fait qu’on ne voit pas forcement le trouble bipolaire sous cet angle, qu’on souhaite s’extraire d’une etiquette reductrice, qu’on fasse appel a la spiritualité pour avancer dans la vie. quelque part, je me dis que moi aussi, j’aurai avancé pour de bon quand j’arriverai a considerer la bipolarité moins comme une maladie, mais plutot comme une caracteristique, et qu’il faut travailler a l’interieur de soi, avoir une approche spirtuelle de son moi profond, pour se sentir mieux. bonne soiree a tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :