Bipolaire, humain en colère!!!

Bipolaire, humain en colère!

Bipolaire, vivre, c’était me taire!

Bipolaire, diagnostique involontaire!

Bipolaire, système, va te faire!

Bipolaire, humain en colère!!

Haha!! Si les bipolaires devaient manifester un jour, ce genre de phrases criées ci-dessus me paraîtraient juste.

Pourquoi?

Parce que je crois bien que la colère, ou autres émotions puissantes qu’on refoule depuis longtemps ont quelque chose à voir avec l’origine du trouble.

Pour moi, et je pense que pour beaucoup d’autres, nous avons une blessure d’injustice avec laquelle notre hypersensibilité fait un cocktail détonnant. Attention, même si elle est silencieuse lors des dépressions, l’intensité peut être tout à fait égale à celle des crise maniaques.

Le problème c’est qu’on a du mal à vivre avec cette blessure. On perçoit tout plein de choses dans nos environnements qui nous semblent pas juste (consciemment ou inconsciemment) et vu que le ressenti est trop fort comparé aux moyens d’expressions et la compréhension des interlocuteurs qu’on a à disposition, hé bien…

… on refoule. On se remet en question, on travail sur soi, on pardonne, on accepte, on joue les Jésus et les Marie même parfois, on fait tout ça pour préserver notre petit idéal d’un monde d’amour ou tout serait juste et beau. Bref, on fait tout pour ne pas craquer, canaliser notre colère, dans l’art, le développement personnel, la spiritualité :

« Pardon, merci, lumière, amour,  Je me joins aux artisans de lumière, connectés à l’énergie universelle pour me remplir de lumière et la répandre sur Terre… Je suis amour , tout est amour »…  Tel est mon mantra depuis bien longtemps qui accompagne mes méditations.

C’est bien beau tout ça mais je me rends compte ces derniers temps que ça à ces limites.

Est-ce que je me respecte dans tout ça? Est-ce que j’agis en alignement avec qui je suis? Cet enfant blessé par l’injustice.

Est-ce que j’agis justement par rapport à ce que je ressens, en voulant aimer tout le monde, en acceptant les comportements des autres qui me blessent, en ravalant ma colère de peur de blesser l’autre?

Voilà le cœur du problème, de mon problème mais de bien d’autres hypersensibles aussi je pense: c’est qu’on a peur de blesser l’autre.

En tant qu’hypersensible je ressens fortement ce que ressens l’autre, et naturellement je porte plus d’importance dans ce que ressens l’autre lorsqu’il s’agit de me positionner. De m’affirmer.

C’est ça le problème, on arrive pas à s’affirmer. On ressent tellement de choses, tellement d’émotions, c’est le feu d’artifice dans notre coeur, et du coup, prendre les décisions justes, c’est très difficile.

Mais c’est quoi une décision juste? me diras-tu peut être. C’est une décision qui te paraît juste. Un point c’est tout. C’est une décision que tu ressens comme juste. Que ton coeur ressent comme juste. Oui, cette décision va certainement déplaire à des personnes, oui c’est difficile de blesser les autres, mais c’est ça s’affirmer! Poser ces limites.

Je ressens de la colère? Hé ben je l’exprime sur le champ, bam! Ca te blesse? Je suis désolé de te blesser mais ce que tu as fait m’a mis en colère. Ok, je comprends, la vie continue… mais je me suis affirmer!

Je ressens de la tristesse? Hé ben je l’exprime sur le champ, bam! Allo? oui, ca va? non je suis triste parce que, etc. Je m’affirme.

Je ressens de la peur? Hé ben je l’exprime et si la personne à qui je l’exprime ne comprend pas ma peur et ne peux pas me rassurer, hé ben c’est peut-être pas la bonne personne.

Haha, je fais mon malin, mais c’est vraiment pas facile pour moi, je détestais jusqu’ici déranger les émotions de l’autre, le blesser. Mais rester connecté avec son coeur et agir avec le coeur pour le pire ou le meilleur et dans les petites situations du quotidien est impératif.

Non mais sérieusement, on se doit d’exprimer notre colère (par exemple) et d’agir selon ce que notre coeur semble juste (même si cela ne parait pas juste pour l’autre) on se doit parce que sinon on refoule, on refoule, et un jour ou l’autre la vie nous apporte une situation dans laquelle on a pas le choix et là on s’exprime violemment pour toutes les fois où l’on a pas été entendu.

Mais attention pour le « on a pas été entendu », c’est en cercle vicieux. On se dit que personne nous comprendra alors on s’isole, on se sent seul et se sentiment nous isole encore plus. Non! Même si la personne ne comprendra pas, exprimes-toi! Dis ce que tu as sur le coeur, respectes toi! Si ça blesse la personne, toutes proportions gardées évidemment, c’est pas tellement grave, elle apprendra de cette blessure qui refait surface.

Car en vérité on ne blesse pas, on ne fait qu’être le miroir d’une blessure de l’autre qui était inconsciente.

Bon, voilà, après dans l’expression il ne s’agit pas de commettre des actes illégaux. Haha! petite protection de ma part si jamais cet article enflamme quelques coeurs hypersensibles.

Je m’aime.

Vous aussi.

Mais moi d’abord.

Sauf toi je t’aime pareil que moi.

Mais en fait, c’est faux je m’aime un tout petit peu plus que toi quand même.

Je m’aime, que dis-je? J’aime mon cœur, même s’il se rebelle en ce moment…

Bipolaire, humain en colère!

🙂

Patience et espoir

W

 

Publicités

27 responses to “Bipolaire, humain en colère!!!

  • bakuman

    « Si une personne ne dit pas de paroles aimables mais agit avec bonté, et qu’elle nous met en colère, comme nous sommes sages, nous devrions savoir comment méditer pour mettre fin à notre irritation ou à notre colère. »

  • maja

    Me suis bien marée, mais ces paroles sont d’une telle véracité. Il me faudrait trois pages pour expliquer pourquoi. merci W. de faire simple avec du compliqué. Namasté.

  • Olivier LANSADE

    Reste à savoir si on s’aime suffisamment pour ne pas prendre trop de précautions vis-à-vis des autres et s’exprimer… Ou, si dans notre ressenti immédiat nous pouvons nous faire confiance…

  • Vulcania

    Oui, exprimer son ressenti, cela s’appelle pour moi de la cohérence ou de la congruence entre ce que je ressens, ce que je pense, ce que je dis et ce que je fais.
    Lorsque corps et esprit ne sont pas alignés, il y a déséquilibre…
    Une colère refoulée est très puissante, suffisamment pour m’avoir cramé le cerveau plusieurs fois…
    200 % d’accord avec ce que tu viens d’exprimer W. et je pense que d’écrire cet article va te libérer encore un peu plus 😉

    Libérons nos coeurs si nous ne voulons pas griller nos neurones !
    Libérons nos coeurs si nous ne voulons pas devenir une bombe humaine ! 🙂

    Vulcania.

  • Olivier LANSADE

    La raison de ma remarque était que récemment, j’ai expérimenté une période d’une journée où je me suis senti en colère. J’étais dans une assemblée au milieu de collègues appartenant au même syndicat que moi. Je sentais que je n’étais pas toujours bien compris dans mes propos ou dans mes actes et même que j’étais jugé à tord, alors dans ma tête, je me suis dis qu’il fallait que je m’exprime, que je délivre un message personnel. La réunion a commencé et rapidement, j’ai pris conscience que je ne pouvais pas m’exprimer, que cela ne servirait à rien, qu’ils ne pouvaient pas comprendre. Ce n’était tout pas lieu pour s’exprimer… N’empêche que cette prise de conscience du fait que je sois inaudible pour eux a déclenché une colère interne en moi. Mais est-ce justifié ?
    Peut-être que mes collègues font preuve vis-à-vis de moi de moins de sévérité que je ne l’imagine, sans doute font-il preuve de patience et d’indulgence…. Par contre, ils ne peuvent pas se mettre dans ma tête et comprendre la cause de toutes mes réactions. Ils ne peuvent pas comprendre que dans mon univers à moi, j’accorde une importance trop grande à l’affection que je ressens ou pas dans mon milieu professionnel et que je suis trop touché par l’opinion qu’ils peuvent avoir de moi.
    Pour moi, une personne est une personne, que cela soit professionnel ou personnel, je ne fais pas de distinction. Mais est-ce normal, ais-je raison ? En tout cas, je n’ai pas besoin que l’expression de ma colère, n’empire les choses et m’isole.

    • bipohypermaniac

      J’ai vécu de pareilles situations. Et m’avoir tu dans celles-ci me faisait ruminer tout seul. Si tu arrives à gérer tes sentiments seul, pourquoi pas, peut être que cette situation est trop difficile pour t’affirmer et qu’il faut commencer par des situations moins importantes, je ne sais pas…. Moi, aujourd’hui je ne veux plus vivre cela, je veux être vigilant à ce que ressent mon coeur et le respecter, me respecter.
      W

  • Olivier LANSADE

    C’est vrai aussi que je pense parfois être une bombe humaine comme dit Vulcania.

  • Vulcania

    « Je vois a l’intérieur des images, des couleurs
    Qui ne sont pas a moi qui parfois me font peur
    Sensations qui peuvent me rendre fou
    Nos sens sont nos fils nous pauvres marionnettes
    Nos sens sont le chemin qui mène droit a nos têtes

    La bombe humaine tu la tiens dans ta main
    Tu as l’détonateur juste à côté du cœur
    La bombe humaine c’est toi elle t’appartient
    Si tu laisses quelqu’un prendre en main ton destin
    C’est la fin, hum la fin, hum la fin, hum la fin »

    😉

  • Vulcania

    Ce sont les paroles de « La bombe humaine » de Téléphone.
    Bon je sais W. que l’on a quelques années de différence, que le groupe Téléphone n’existe plus, mais quand même !
    Je me sens vieille tout d’un coup… 😉

    • bipohypermaniac

      Haha désolé, je connais pas trop les classiques, j’ai mes classiques à moi. Haha. Mais il est d’usage de citer l’auteur des phrases qu’on retranscrit 😉
      W.

    • Olivier LANSADE

      Vulcania, on doit avoir moins de différence d’âge toi et moi que W. et toi, je connais Téléphone et pourtant je pensais que c’était de toi … 🙂

  • Malouette

    Article criant de vérité, et pourtant que c’est difficile de la faire dégager cette foutu colère
    Merci d’écrire ce que je ne sais pas sortir

  • L.

    Vous êtes nuls (et vieux dans votre tête) j’avais reconnu les paroles de la bombe humaine bien-sûr 😉

    J’ai effectivement lu et expérimenté que la dépression est une colère refoulée. Rien de bien neuf, on ne sait pas gérer nos émotions trop intenses !!! Et exprimer la tristesse, la joie, tu le fais souvent… c’est vrai que sur ton blog il te manque la colère si j’y réfléchis.

    Bienvenue à Monsieur colère, chacun doit avoir sa place et être écouté pour ne pas t’embêter !

    (Parole de schizophrène 😉 )

    On a le droit parfois de ne pas être parfait. On est humains. On a les défauts de nos qualités. On ne peut pas toujours être « paix et amour ». La colère n’est pas négative comme on aimerait nous faire croire.

    La colère nous sert d’indicateur sur ce qui nous touche, nous fait mal, nous révolte, l’injustice. Elle permet de mettre ses limites aux autres, et je me dis que parfois, je ne me mets pas assez en colère.

    Les gens comme moi, qui contrôlent leurs émotions surtout la colère, je pense que j’ai peur de perdre l’affection de mon entourage plutôt que de m’affirmer.

    Je travaille dessus !

    • bipohypermaniac

      « je pense que j’ai peur de perdre l’affection de mon entourage plutôt que de m’affirmer. »
      Je crois que c’est un noeud important du trouble que beaucoup d’hs partage.
      Merci L
      W

    • eM

      oh oui,
      je partais initialement à fond pour crier que cet article est tellement vrai…
      mais voila que la colère (énergie contre) n’est pas si souvent présente, cf « il nous faut aussi du noir » dans le forum.
      W, tu es de retour dans la réalité, et tes mots font mouche.
      merci à tous de la richesse de vos commentaires

  • Vulcania

    Merci L. pour ton soutien , je rajeunis d’un coup ! 😉

    Promis W., la prochaine fois je te mâche le travail… 😉

    Un grand Merci Olivier pour le talent que tu m’as donné durant quelques heures. 🙂

    Oui je rejoins ta pensée W. (encore une fois !), la dépendance affective est la grosse bête noire à soigner lorsque l’on verse dans l’hypersensibilité.

    Je vous rends l’antenne !

  • Trouble Bipolaire

    S’affirmer sans exploser est-ce impossible ? Pourquoi tant de retenues ? Un stress ? Une angoisse profonde ? L’hypersensibilité : la peur ? Le jugement ? La compassion ? Beaucoup de questions et peu de réponses qui serait 100% exactes car tout est différent d’une personne à l’autre je pense … Oui, si une personne qui souffre du trouble bipolaire doit manifester, ce serait sympa, mais inutile besoin d’être en colère contre soi-même … J’aurais rajouter :
    Bipolaire c’est l’enfer …

    Courage à tous,

    • bipohypermaniac

      « Bipolaire, c’est l’enfer »… Tout le but de chacun de mes écrits est de faire tomber cette fatalité. La bipolarité fais certainement passé par des périodes de lourdes souffrances. Mais ces souffrances ont un sens. Elles n’attendent qu’à être transformé. Déjà on peut être attentif à nos pensées. Car elles nous conditionnent. Croire qu’être bipolaire c’est l’enfer, c’est créer cette réalité.
      Ou alors si « bipolaire, c’est l’enfer », je ne suis pas bipolaire.
      Merci pour ton passage
      W

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :