Dépression, encore.

bipolaire-W-la-vie-d-un-livre-journal-blog-crise-maniaque-illumination-folie-Dieu-eveil-peur-liberation-association-hypersensible

Mon compagnon durant un mois sur mon île

Entre deux mondes.

Le retour à la normale, comme prévu, est dur. Dépression.

Il y a beaucoup de dépressions différentes. Au fil des ans, les miennes évoluent. Ce ne sont plus des longs mois pire que la mort. Mais des séjours, encore douloureux, mais plus intéressants déjà. Comme celle-ci où j’observe que la souffrance vient du contraste entre le manque d’énergie et les fortes envies et projets à réaliser. Pas mal de choses à faire mais pas l’énergie pour, c’est frustrant. Voilà ce que je peux observer mais je sais très bien que sous cet état d’épuisement général, il y a des causes inconscientes. Des transformations en coulisses. Des choses subtiles qui se passent en moi que je ne peux distinguer. Ça me donne de l’espoir. Enfin… de l’espoir vécu de manière théorique.

Quelque part ça m’énerve de te faire part de cette dépression, et la rendre publique, car elle peut donner raison aux fatalistes du trouble. « T’es malade et tu vas en chier toute la vie ». Non! Même dans mon sale état de solitude, loin de la solitude que je vivais sur mon île, je conteste ce fatalisme.

Cette expérience d’un mois sur une île seul, a été riche, et a bousculé mon esprit sur pas mal de choses. Finalement c’est normal qu’il y ait une dépression après coup. C’est difficile à admettre, même pour moi, mais je crois que c’est aussi simple que ça. On a encore tant à apprendre de ce qui se cache sous la souffrance. J’aime bien la phrase de Rilke « la tristesse est le fait de résister à quelque chose de nouveau », on peut transposer ça à la souffrance.

Accepter, accueillir ce qui est là, ce qui vit là maintenant en soi.

Aujourd’hui, j’accepte en vivant dans un laisser aller presque total. Je dors, regarde la télé, je fais le moins d’effort. Chaque pensée inquiète si courte soit-elle épuise déjà l’énergie que je n’ai pas.

J’ai des nouvelles inspirations, nouveaux projets ces dernier-temps qui submergent mon esprit. Peut-être que cette dépression est nécessaire pour que le brouillard se disperse, pour que les moyens pour ancrer ce renouveau se manifeste.

Autre raison de la dépression. Je ne pensais pas être seul une semaine de plus à mon retour. Et être isolé quand il fait beau, en plus.

Tout ça pour dire que j’en chie. L’écrire, le partager pour peut-être s’en libérer. Mais surtout pour écrire que la dépression n’est pas une maladie. C’est une période de souffrance qui a un sens. C’est plus simple de trouver le sens après coup, certes!

Mais si on a les moyens pour vivre cette dépression pleinement sans dommages collatéraux, et qu’on sait les raisons de cette tempête, et enfin qu’on est convaincu qu’elle aura une fin…

… Alors la « dépression » qui définissait une période terrible de souffrance, de mal être, pourrait être définit un jour comme : « un repos au calme bien mérité ».

Et depuis le marécage douteux dans lequel je suis, je t’écris : Si je souffre, c’est parce que j’ai la maladie de vouloir vivre une vie qui n’existe pas. Je pense que ça résume bien.

Voilà c’est de ce genre d’articles qu’est composé mon premier bouquin commandable en librairie ou sur : la vie d’un bipolaire, le livre, m’enfin je sais pas si ça vaut vraiment le coup, je t’avouerai!

Allez!

Patience et espoir…

W

1   2   3    4   5   6   7

Publicités

8 responses to “Dépression, encore.

  • h

    Pour se prouver qu’on existe, il faut faire raisonner son écho.

  • Stan

    Je trouve l’article très intéressant, c’est étrange de dire ça face à une souffrance… mais j’y trouve une façon d’envisager l’épisode dépressif qui permet de mieux le vivre. Une sorte d’habitude qui amène presque une curiosité face à lui. Évidemment, comme tu le dis, il faut être convaincu qu’il aura une fin. Bon courage

  • Mika

    C’est le moment de recharger les batteries. Souffle un bon coup, garde la tête haute. Je redoute aussi cette redescende après mon épisode maniaque si intense. Jusqu’ici tout va bien, je garde de l’énergie et de l’entrain. A voir par la suite. J’espère avoir le recul nécessaire pour ne pas subir la rechute, mais plutôt l’accepter comme tu sembles le faire en ce moment.
    Courage W, et si l’envie t’en dis, pour briser ta solitude, on peut se boire un verre demain sur Paris. Je serai ravi d’avoir une dédicace 😉

    • bipohypermaniac

      Merci! Mais absolument pas d’énergie pour me confronter à Paris en ce moment. Je vais rester dans ma banlieue tranquille et ferai l’effort pour la rencontre du 12 Avril.
      W

  • Galadriel

    J’ai seulement inscrit : bipolarité guérison, sur google, et puis, dans tous les blogs et sites qui ne me correspondent jamais, voilà que je trouve ce petit coquillage poli et blanc qui se tient en face d’une mer d’absurdité. J’en suis comblée, je prends une petite minute car je dois honoré un mini contrat de modèle pour dessin anatomique(boulot assez intéressant pour apprendre l’équilibre que me fait défaut).Donc, merci W , je suis bipolaire depuis mes 16 ans, quelquefois , j’y crois d’autre fois non. J’aurais tellement de trucs à dire mais je vais me contenter d’un merci pour l’intelligence , les nuances et la dignité ensoleillé de ce blog! Ge

  • Jérémy

    Bonjour, bravo et merci pour votre partage. Ayant traversé un burnout il y a deux ans, j’ai vécu des états dépressifs, bipolaire, pour ma part je n’ai pas laissé ces mots me définir. La méditation m’a beaucoup aider pour reprendre la maîtrise des mes émotions, pour gérer cet ascenseur émotionnel et celui qui appui sur les boutons de l’ascenseur (le mental) et à nettoyer mon monde intérieur. J’ai finalement réussi à remonter la pente dans médicaments et à changer de vie. Bon courage et encore bravo pour e que vous faîtes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :