Crise hyper-Mélenchonite aigue

Melenchon-hypersensible-vote-depression-bipolaire-abstention-melenchonite-aigue-presidentielle-temoignage-bipolarite-association

D’abord : là où la dépression durait des mois, elle n’a duré que deux jours cette semaine. De quoi prendre conscience que le trouble évolue, que la « bipolarité » n’est pas une « maladie » figée. Bref, c’est un autre débat!

Aujourd’hui, ça repart! Des envies se libèrent, des peurs s’effacent et des nouveaux intérêts me stimulent. D’où le titre. J’aurais pu titrer aussi : De l’abstention à Mélenchon.

Ça fait 12 ans que je m’abstiens les jours J. Jusqu’ici, j’ai toujours été désintéressé de la politique, enfin d’ « une » politique, parce qu’en réalité, que ce soit dans mon ancien travail dans l’éducation populaire ou dans mon engagement actuel associatif, je prétends faire de la vraie politique : j’agis, je fais ma petite part dans le boulot de transformation sociale nécessaire en France et au delà, d’ailleurs, bref!

Monsieur Hollande a eu raison et a eu une certaine influence dans ma vie avec son  » le changement c’est maintenant ». Effectivement, la fin de son règne marque un grand changement pour moi : je vais voter. Mais bien plus que voter, depuis un mois je suis dans une boulimie d’information politique, économique, etc. Je suis en perfusion, branché sur la chaine parlementaire (LCP) en particulier. Je lis les programmes, regarde et écoute de multiples opinions, raisonnements différents. Une obsession! J’ai un avantage pour pouvoir faire tout cela : le temps!!

Ben oui, il en faut du temps pour s’intéresser, creuser, commencer à se forger une propre opinion, et se libérer du phénomène automatique pour presque tous qui est de répéter l’opinion de ses parents ou celle d’un candidat et de se laisser séduire, émotionnellement, au lieu d’être convaincu, par un cheminement de pensée. Il faut du temps et de l’énergie. Ce que très peu de gens ont une fois qu’ils sont libérés de leur travail, de leurs responsabilités familiales et du temps qu’ils mettent à récupérer avec leurs loisirs. Dans l’idéal, il faudrait qu’une semaine soit banalisée avant les élections pour que tout le monde puisse se poser, lire, écouter, discuter, s’exprimer sur le débat d’idées. Je pense qu’une après-midi suffirait pour prendre conscience, par exemple, que le programme de Macron est plus une stratégie de communication qu’une vision de société… Ah! Comment je me mouille!!! Haha, non mais vois-tu, c’est très bizarre pour moi de m’exprimer ainsi alors qu’il y a deux mois je pensais à peu près que c’était tous les mêmes, y compris Le Pen. « Le changement c’est maintenant! ».

Voilà donc, je suis atteint du fléau de la « Mélenchonite » qui fait des ravages ces derniers temps. Je l’ai écouté, je l’ai lu, et pour faire court, c’est celui qui défend des idées qui me semblent les plus justes. C’est celui qui parle le plus de Paix, si je devais choisir un seul argument. Je me surprends à être même fan du bonhomme et à croire vraiment qu’il peut y arriver. Mais c’est pas tout.

Mon engouement, cet intérêt explosif sur le monde extérieur, qui d’ailleurs me permets d’oublier un peu mon monde intérieur beaucoup plus complexe et pénible, ne s’arrête pas à étudier les projets des candidats et à en choisir un comme champion, mais aussi à me projeter moi dans l’univers politique. Bah oui, moi aussi, j’ai des idées, j’ai des valeurs, j’ai envie de représenter des réalités qui ne sont pas prises en compte (le monde du travail et la société de consommation actuels qui sont mauvais pour notre santé mentale, notamment) j’ai envie de changer les choses. Alors je m’enflamme, je pense loin, trop vite. C’est très émotionnel. Beaucoup d’agitations dans l’esprit. Alors je pense : « je vais créer une chaine youtube où je m’exprimer sur ma vision de la société, du monde! »  et je pense aussi : « Bah pourquoi pas me présenter pour être député, et siéger à l’assemblée », alors je regarde comment faire, et je découvre que c’est très simple de se présenter, et…

… et je réfléchis deux secondes… « Je vais pas un peu trop vite là, non? ». Je respire, je vais me coucher au lieu de candidater par internet aux législatives, je me raisonne et décide de laisser passer un peu de temps. Et je me félicite, quelle sagesse!!

J’étais à deux doigts de rejoindre des réunions de campagne de Mélenchon, mais au final, j’ai assez respiré dans cette intensité, pour prendre la décision de ne rien faire et voir après les élections et son effervescence si ces envies d’engagement demeurent. Quelque part je fais l’effort de faire comme tout le monde, seulement suivre ce qui se passe et voter à la fin. Même si, je le fais avec plus d’intérêt et d’énergie que la majorité, parce qu’encore une fois : j’ai le temps!

Cependant, j’ai écrit déjà pas mal d’articles sur la société sur mon autre blog, ex : « 1 chance sur 6 de me suicider » mais aussi lui et lui et lui et lui et lui!

Voilà, voilà ! Et sinon c’est le printemps et son renouveau, sa poussée de sève, de désir de vivre, désir de l’autre, et tout le tralala qui se bouscule dans mon petit être hypersensiblement humain. Printemps qui fait fleurir des belles rencontres entre hypersensibles, en ce qui concerne l’association. La prochaine aux Butte Chaumont à Paris, mercredi 12 Avril. Un site pour tout ça : www.association-hypersensibles.fr

Aussi, grande nouvelle, j’ai créé une page facebook pour mes 2 blogs, la vie d’un bipolaire, pour un accès plus simple vers moi.

Enfin c’est toujours un plaisir de correspondre avec toi : bipohypermaniac@gmail.com.

Patience et Espoir.

Publicités

2 responses to “Crise hyper-Mélenchonite aigue

  • Stanislas Selle

    tu as lu mon article sur « apprendre à Être citoyen ?
     » c’est dans la même idée :https://www.stanworld.org/wp-stanvision/2017/04/02/quest-politique-apprendre-a-etre-citoyen-se-former-opinions/

    alors oui, cela prends du temps d’étudier

    je ne savais pas que tu avais fais des activités dans l’éducation populaire, c ‘est cool .
    En matière de politique, et de révolution, Il faut garder son calme , pour des changements profonds les choses se fond lentement et discrètement, il y a déjà beaucoup de mouvements « invisible » depuis longtemps qui commence a avoir des effets visibles seulement récemment.

    Bonne continuation

    • bipohypermaniac

      Tu as raison, il faut garder le calme. Pas facile. Et quelque par il est sain d’être en colère face à l’injustice, et la révolte est humaine, c’est elle qui a fait évoluer les choses dans le passé. Bien sûr, je préfèrerai une transition dans la paix et l’amour, mais le système est arrivé à un stade tellement avancé de pertitude et de souffrance que cela va être difficile. La colère anti système se propage chez les jeunes, je les comprend.
      Pour les mouvement « invisibles » que Dieu t’entende!
      Merci à toi!
      W

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :