Archives de Catégorie: VII Bonus

Mon premier bouquin est réel!

IMG_0402

La vie d’un bipolaire, le livre.

Hé ben voilà, cela fait 3 ans que je traîne ce projet… Je m’abstiendrai pour le moment de commentaires sur tous les ressentis  qui me traversent : joie, peur du jugement, dégoût, etc. et je resterai sur un ton informatif :

Mon premier livre est disponible!

Actuellement sur le site de l’imprimeur : https://www.bod.fr/livre/w-w/la-vie-dun-bipolaire/.html

Et bientôt commandable en librairie.

Le prix? 22,22 euros évidemment!   Et 50 % des droits d’auteur reversés à l’Association des Hypersensibles, naturellement!

PS : 20 jours que je suis sur mon île, l’expérience est très riche. Seul hic, j’ai bien du mal à allier pour le moment le vent, la mer, les solitudes particulières que je vis ici avec l’activité sur Internet.

Mais j’écris, j’écris beaucoup.

Et je reviendrai vite ici pour partager les vents contraires qui me traversent notamment avec la venue de ce fichu bouquin!

Ces dix dernières années, je ne compte plus le nombre de projets inachevés. Ce livre, c’est la première fois que j’ai concrétisé dans la matière un rêve qui semblait bien loin à l’époque. Qu’est ce qui a fait que je l’ai terminé ce projet? Je pense que j’y ai cru, et lorsqu’il n’avançait pas, je continuais d’y croire même s’il n’y avait pas de raisons extérieurs d’y croire. Haha, je suis en train de m’auto interviewer là… Bref!

Tout ça pour te dire, pour tes projets, tes désirs, nos rêves : il suffit d’y croire, avec

Patience et Espoir.

W

Publicités

Heureux comme jamais!

Je t’écris avec grand bonheur au rythme de cette chanson plus que positive I’m not rich

Grand bonheur…

Dans ma petite vie, j’ai toujours eu une certaine prétention à me prendre pour le soleil, je me suis souvent alors brûlé les ailes, puis retombé dans les enfers, mais lors de ma dernière envolée loin de la terre, bien que j’avais visé bien trop loin, visé la lune, j’ai rechuté, mais cette fois les étoiles m’ont rattrapé…

Je galère un peu dans l’écriture de cette métaphore, m’enfin tout ça pour dire que depuis quelques années je me sens porté, je me sens en sécurité, que quoi que je fasse, tout ira bien. Et là…

Tout va bien!!!

L’association est officielle depuis hier 11 septembre, j’ai donc un statut officiel. Je suis toujours un pensionnaire de l’AAH (allocation handicapé) mais je suis aussi Président, haha! Et j’ai un sacré travail avec cette association, ce mouvement de rassemblement d’hypersensibles. Depuis le dernier séjour HS, mes journées sont bien remplies. Président mais pas que…

Ce matin j’ai reçu un mail d’Edilivre, maison d’édition alternative en ligne, qui m’annonce que mon manuscrit a été retenu et me transmet un contrat de publication. Voilà, ça y est « la vie d’un bipolaire » (le livre) va être publié! Ma carrière d’écrivain est lancé. Je vais toucher des droits d’auteurs, choses que j’ai rêvé, ….ah mon portable sonne, c’était ma … quelle nom donnée, c’est un truc qui m’angoisse d’ailleurs un peu le choix du surnom affectif, dans le doute je resterai sur, c’était « ma copine » même si l’affection que j’ai pour elle est prisonnière dans ce mot très conventionnel, peu engageant, sans risque, bref notre relation est aussi un bel accomplissement personnel. Difficile de m’exprimer là dessus, sachant qu’elle lira certainement ces lignes.

Voilà tout va bien, le terme « accomplissement » convient plus pour mon livre qui va être publié, c’est le résultat d’un long travail d’écriture sur ce blog.

Avant même que tu l’achètes (ou pas!), je te remercie encore et encore. Surtout toi, lecteur ou lectrice qui me soutient juste avec l’attention que tu portes sur mes textes. Mes réussites d’aujourd’hui sont en grande partie grâce à toi. Merci, je t’aime.

Aujourd’hui mon projet de vie est réel, cohérent. Le blog, l’association, ma relation amoureuse, forment une harmonie, sans parler de mes amis (rencontrés par ce blog) qui sont le ciment de cette construction.

Je profite de ce jour de bonheur, je m’emplis de cette Joie, qui nourrit mes ambitions.

Ambitions simples : développer l’association, trouver une maison à la campagne comme lieu pour la pépinière HS (centre de ressourcement et de projets artistiques pour hypersensibles) et comme lieu de vie pour moi et pour une famille, un jour ; des animaux en attendant! Patience et espoir seront écris sur le paillasson.

L’argent ? c’est pas un problème pour moi. Je crois que tant qu’il est bien utilisé, comme une énergie : il circule. Je crois aux lois de l’attraction financière. Du concret? la cotisation de membre de l’association (à venir prochainement) de 22 euros servira à aider toutes personnes intéressées par les rencontres et séjours qui n’ont pas le sous pour faciliter leur venu. Ce qui permettra de faire bénéficier les actions de l’associations à un plus grand nombre de personnes. Cela entraînera un plus grand nombre de membres. Cela engendrera une plus grande crédibilité de l’association lorsqu’on demandera des subventions publiques et des dons privés. En attendant et en parallèle, mes recettes sur mes droits d’auteurs (grand sourire) seront investis largement dans ce projet de pépinière HS. C’est pas de la générosité pour l’association étant donnée que mon projet de vie et de l’association sont intimement liés.

Bon, je te cache pas que je rachèterai, pour le plus grand plaisir d’une certaine femme, une paire de chaussures pour remplacer mes bonnes vielles Timeberland trouées de toute part. Et encore c’est pas une priorité, j’assume et j’aime mes trous. J’ai beaucoup de trous en réalités. Trous dans mes vêtements (pas comme tout le monde), trous dans mon corps physique (comme tout le monde), trous dans mon corps éthérique (y parait). Ces derniers sont plus subtiles, ce sont ceux qui sont vraisemblablement à l’origine de mes troubles et souffrances. Tout ça pour dire, qu’il y a des trous à raccommoder en priorité. Ces trous spirituels liés aux troubles et nœuds psychiques  ne sont pas très grave et surtout pas irréversible. Suffit de croire que j’ai trois guides spirituels, qui lors de méditations particulières, peuvent flotter au dessus de moi et s’affairer à me rafistoler comme des pêcheurs affairés à rapiécer un grand filet de pêche! La vie n’est qu’un jeu de croyances.

Un article qui part dans tous les sens, oui! Sur ce blog, je viens exprimer ce que je ressens, ce que je vis, mon chemin. Et quelque soit le chemin, cet espace s’est imposé comme une réelle base. Un jardin dans lequel je viens me promener lorsqu’il y a trop de choses dans ma tête. Ça y est je me sens mieux. Tu es ma thérapie. Ma Terre Happy.

J’étale mon bonheur, non je te le partage, parce qu’au fond, ce que je veux exprimer à chaque article, c’est que l’espoir est permis, mon expérience en témoigne, en est la preuve.

Patience, espoir

W

Ps : comme au premier mois de ce blog : c’est toujours un plaisir d’échanger avec toi : bipohypermaniac@gmail.com  Mes réponses seront sûrement un peu plus tardives prochainement avec le succès de mon livre!

 


2016, le meilleur est toujours à venir

Chers lecteurs et chères lectrices,

Je me suis absenté ce dernier mois et j’ai déjà un retard important en terme de lectures de commentaires et de réponses aux mails envoyés. Même en mon absence, ce blog est resté très vivant, ce qui confirme qu’il existe bien une réelle volonté aujourd’hui de comprendre se trouble, de partager, échanger, de ne pas rester seul avec cette souffrance. Une vraie émulsion, comme si une force nous tirait hors de ces eaux troubles dans lesquelles nous survivons. Bon, je parle pour moi avant tout, hein!!

Mon dernier article était bien trop direct et spontané, je m’en excuse et voilà plus d’explications :

Je ne m’exprimerai plus sur ce blog, car le titre de celui-ci ne correspond plus à ce que j’ai envie de raconter. Ce n’est plus « la vie d’un bipolaire » ou les ressentis d’un bipolaire qui sont le motif de mon écriture. Je vais consacrer celle-ci à d’autres sujets, très proches finalement mais qui n’auront pas attrait à une maladie et un trouble. Je reviendrai sûrement exprimer mes pensées, ressentis, expériences et coup de gueules en lien avec le trouble bipolaire encore ici mais très ponctuellement.

J’ai des projets d’écriture auxquelles je dois mettre une priorité si je veux les aboutir cette année. Un livre tiré de ce blog en fait partie. Mais aussi une pièce de théâtre dans laquelle je me mets en scène. Bref, je te tiendrai au courant de tout ça.

Ce blog n’est pas mort pour autant!! Je viendrai toujours, comme ces deux dernières années, régulièrement lire et répondre aux commentaires. Et aussi avec plaisir aux mails. Rappel : bipohypermaniac@gmail.com

D’ailleurs, il y a presque 300 articles ici, il y a déjà matière à discuter. J’en profite pour rappeler que je suis ouvert aux débats aux commentaires critiques tant que l’on reste dans le respect de l’autre.

Ce blog reste l’endroit unique où je communiquerai les dates des prochaines rencontres. Même si je ne vais plus écrire, j’ai plus que jamais à cœur de continuer à créer du lien entre hypersensibles, à rompre l’isolement auquel nous sommes victimes.

Si tu es venu lire jusqu’ici, je te souhaite une très bonne année 2016. Que tes rêves se rapprochent et, je l’espère de tout cœur, viennent rencontrer ta réalité pour cette nouvelle année.

Merci d’être là, le meilleur est à venir…

Patience et Espoir

W.

 


Tu t’es attaqué à W.

« Tu t’es attaqué à W., t’es dans la merde… »

« … » Je pourrais continuer sur ce ton là et publier un texte de rap égotrip à cet effet mais cela ne ferai qu’alimenter un hypothétique ennemi.

« Tu t’es attaqué à W »… Je ne connais pas ce tu, je ne même pas si c’est un humain ou un bug informatique de wordpress, mais cela n’a pas tellement d’importance. J’explique pour les lecteurs de cet article.

Ce matin, tu as pris contrôle de l’outils statistiques de mon blog afin de faire exploser les visites (21 000 vues aujourd’hui pour 300 visiteurs, c’est impossible). Cet outil qui me permets d’avoir pas mal d’information quand aux provenances des visiteurs, voir quelles pages sont les plus lues, etc. je m’y suis habitué depuis deux ans et je l’affectionne. J’assume totalement cette relation avec ce petit robot qui flatte mon égo à chaque fois que je m’y connecte et qui est une source de motivations, parmi d’autres, pour continuer cet belle aventure sur laviedunbipolaire. Tu as donc détracté cela et déséquilibré mon activité sur le blog.

« Tu t’es attaqué à W., t’es dans la merde »  Je reprends ici une réplique d’un rappeur pour te dire que ton attaque ne m’a pas blessé, au contraire elle m’a fortifié et me permets de franchir un cap dans mon aventure web. Que tu sois humain ou bug, ta malfaisance est le reflet de ta souffrance. Dans ton action tu as voulu me fragiliser, me partager ta haine. Il y a quelques années, j’aurais été déstabilisé et tourmenté par une telle chose, aujourd’hui je suis plus fort : tu as échoué. « Tu es dans la merde » car le coup que tu m’as envoyé ne m’a pas atteint et tel un boomerang va se retourner contre toi. Je ne t’en veux pas et cela même va te faire mal, toi qui attendais une réaction agressive de ma part. Je te pardonne.

Je te remercie même. Car tu as déclenché un déclic. Cela fait quelques temps que je songe à migrer sur un site perso. Ce mini événement m’a décidé. Bientôt un réel site va s’ouvrir, et je transfèrerai peu à peu mon activité de ce blog au nouvel endroit. Cela progressivement et en sorte de ne pas perdre le bon référencement de mes articles que j’ai gagné petit à petit depuis deux ans. Car oui j’ai un désir d’être lu par le plus grand nombre. Ce n’est pas nouveau.

Tu as déréglé une partie de mon blog, je suppose que tu peux le bousiller complètement. L’humain ou le bug derrière ce « tu »  peux provoquer la mort de laviedunbipolaire.wordpress.com. Cette énergie négative que tu m’envoies, ce transforme en énergie positive et me donne la force d’avancer, nourrit mon esprit de conquérant, je t’en suis reconnaissant. Je te partage même ces ondes positives pour soulager ta souffrance.

Cet article montre une nouvelle fois ma douce folie. C’est avec une certaine joie que j’utilise ce ton de tragédie. Parce que finalement, j’aime le conflit quand il engendre quelque chose de constructif.

Ma réaction, cette expression, cet article, peut paraître psychotique aux yeux des lecteurs qui tombent dessus. Mais quelque soit la nature de mon comportement face à cette situation, à cet instant je suis calme et confiant. Je n’ai pas peur, je suis prêt à rencontrer d’autres épreuves, d’autres dérives engendrées par la jalousie, l’orgueil des hommes. J’ai aussi un côté orgueilleux, je l’accepte et le maîtrise plutôt bien aujourd’hui. Alors venez venez petits démons que je vous transforme en petits anges! Haha quel prétentieux je fais. La réussite attire bien des choses. J’ai toujours cru profondément en mon succès, à un prochain bonheur et je constate que j’en suis plus proche que jamais.

Je te souhaite une bonne nuit.

Que c’est beau la liberté d’expression 😉

A bientôt

W.


Un conseil pour pouvoir t’exprimer

J’ai tellement de choses à t’écrire…

Tu as peut-être cette sensation d’être un puits sans fond de pensées et d’émotions à exprimer sans parvenir à trouver les mots, les notes ou les couleurs adaptés à ce que tu ressens. Alors les eaux montent en toi, et ne pouvant pas les canaliser, tu bâtis puis consolident sans cesse un barrage intérieur. Ce que l’on arrive pas à exprimer, par peur, on le protège derrière un mur. Oh je connais bien cela. Mais j’ai la chance d’avoir trouvé un moyen d’expression qui me convient et encore mieux, avec le temps, un public qui reçoit mes mots.

Cela fait deux semaines que je n’ai rien écrit, j’ai vécu de très belles expériences, des moments très forts. J’ai tant à te partager. Et face à toutes ces émotions et pensées qui se mélangent, je ne sais par quoi commencer, je ne sais quels mots utiliser. Je vis actuellement ce désarroi, cette difficulté à s’exprimer qui t’est sûrement familier, trop familier. Laisses moi te donner un conseil d’expression.

Je me suis levé ce matin avec cette volonté d’écrire un article. C’est devenu naturel dans ma vie : je vis des événements, je ressens, je pense, je me remplis et alors j’écris, je partage, je me vide. C’est mon cercle vertueux, responsable en très grande partie de ma guérison. Donc sans trop d’effort je me suis connecté sur la page « nouvel article » de wordpress. J’ai cette grande envie, ce grand besoin d’écrire mais je ne sais quoi écrire… Hé bien ce n’est plus un problème pour moi. Devant cette page, blanche il y a 10 minutes, je respire, me recentre et écrit l’idée qui va me venir. Cette idée, toujours très différente de ce que j’imaginais écrire la veille dans mon lit, ne va pas être tellement le sujet de mon article mais plutôt un rail, une embouchure nécessaire pour canaliser ce grand lac intérieur de pensées et émotions vers l’extérieur, vers toi. Lorsque la feuille est blanche, il ne faut pas se torturer à trouver les mots justes. Il faut écrire c’est tout. se laisser porter par le flot d’expression. Ecrire seulement un mot, dessiner un trait, faire un pas de danse, celui qui vient naturellement sans penser à créer toute une chorégraphie, exprimer juste ce que l’on a besoin. Ce qui nous est nécessaire. Peut être que ce seul mot exprimé suffit pour la journée, hé bien soit, demain est un autre jour. Dans cette optique de bienveillance envers soi-même, de non jugement, il viendra le moment, c’est une certitude, où le premier trait dessiné va créer une brèche dans notre grand barrage, tu vas le sentir, cela va t’inspirer un nouveau trait, la brèche va s’élargir, l’encre va pouvoir couler, ça y est tu seras sauvé.

Plus la vie nous aura bâtie un mur intérieur conséquent, fort plus il faudra de patience, d’amour, de bienveillance envers soi-même pour le détruire. L’expression est le moyen le plus fort pour vaincre nos peurs. J’utilise l’exemple de l’écriture, car c’est celle qui me convient mais il y a une infinité de moyens d’expressions et chacun à un art qui l’attend. Il faut oser. Danser, chanter, dessiner, sculpter, parler, etc.

Voilà, je n’avais pas idée que j’allais écrire cela. J’avais en tête de te partager ma tournée, ma très belle expérience de comédien. Ou bien des transformations qui se sont effectuées ces derniers jours. Ou encore de ma blessure profonde du cœur qui s’est réveillée hier avec Charlotte. Cette dernière qui m’a rappelée, à travers des comportement que j’ai eu avec elle, que je souffrais d’un mal, celui d’être encore incapable d’aimer une femme sans la faire souffrir. J’en ferai sûrement un texte. Je suis convaincu qu’à l’origine de tous nos maux, il y a une blessure profonde, inconsciente, dans le coeur. Que nous, êtres hyper sensibles, sommes des personnes qui ont peur de l’amour. Nous ressentons si fort l’amour, si intensément que nous peinons à l’accueillir. Mais notre jour viendra!

A bientôt,

J’espère que ce mois d’août sera plein de belles surprises pour toi.

W.


Laviedunbipolaire est un succès!

Laviedunbipolaire prend de l’ampleur!

La coordinatrice des blogs sur l’Express.fr m’a contacté et m’a proposé d’être hébergé sur le site du magazine. Haha! C’est une très grande joie. Pas que ce soit une grande surprise vu l’augmentation des visites depuis un an et demi. Comme quoi, raconter ce qui me passe par la tête suffit pour flatter mon égo, c’est plus productif que de me prendre pour Dieu au dessus d’une autoroute.

Cet accomplissement, je te le dois. Toi qui depuis les débuts de ce blog me suit en secret, toi qui me soutient par commentaire et par mail, toi qui a participé à une rencontre. Tu peux et tu dois t’en réjouir aussi, cela veut dire que nos souffrances sortent peu à peu de l’ombre à force de brandir l’épée Espoir et endurer les coups sous le bouclier Patience.

Quelques lumières viennent peu à peu éclairer mes états d’âmes, mais cela n’est pas une fin en soi. Le combat continue tant que la souffrance psychique sévira. Et je suis heureux de savoir que je ne suis pas le seul sur ce chemin.

Bien que mon blog changera de couleur, rien d’autre ne changera. Ce sera toujours la structure wordpress. Il y aura une redirection automatique à partir de cette adresse.

Bien que la jeune femme de l’Express.fr m’a prévenu d’une hausse de la circulation, je serai toujours disponible pour correspondre.

J’en profite pour rappeler ce qu’est l’essence de mon blog : exprimer, partager le plus sincèrement possible mes ressentis, afin de comprendre ce qui me trouble. Etant diagnostiqué bipolaire, cette « maladie » est le point central de mes tergiversations. L’objectif : garder espoir et si c’est possible, propager de l’espoir.

Encore un grand merci à toi de me lire, de me soutenir, de me contredire

🙂

A bientôt

W.


Tu n’es pas seul

Tu te sens seule

Seul avec ce secret

Un secret qui fait mal

Un secret flou

Impossible à exprimer

A qui en parler d’ailleurs?

Personne ne pourrait comprendre

Tu te sens différente

Trop différent

Alors tu enfouis cette partie de toi

Une partie que tu connais même pas

Elle te fait peur

Elle est tabou.

 

Quelque soit ce malheur, je te comprends. J’ai ce poids aussi mais je l’ai découvert un peu et il se révèle beau et léger. Et responsable d’un futur bonheur.

Je n’ai aucun conseil à te donner mais je t’en supplie, même si tu ne crois pas en toi, crois en ces mots:

Garde espoir! c’est par là que tout commence.

Tu n’es pas seul.

 

W.