Archives de Tag: bien-être

Respire!

Il est encore trop tôt pour savoir ce que je vais devenir tôt ou tard. Il reste toujours plein de rouages dans mon esprit qui sont encrassés et qui m’empêchent de voir clairement qui je suis. Même si je n’ai jamais été aussi proche de mon centre. Pendant de long mois, rien ne bouge, et d’un coup, un déclic, une nouvelle couleur insoupçonnée me dévoile une nouvelle manière de voir la vie, si bonne que je vais m’y accrocher, m’y aventurer pendant les mois à venir.

Je vais bien et pourtant mon emploi du temps n’a pas évolué, je n’ai accompli aucune action particulière. Je glande même depuis cette semaine plus que d’habitude. Bizarre, hein? Etre bien d’un coup sans qu’il n’y ai de signes extérieurs. En tant qu’expérimenté de l’hypomanie, c’est vrai que j’ai l’habitude d’aller bien en réaction d’événements extérieurs. Hmmm…. écrire ce paragraphe fait naître un sentiment étrange en moi, un mélange de doute, de peur… il y a quelque chose qui remonte et voudrait sortir, j’ai l’impression. Respire….. mes oreilles bourdonnent. Il y a des sensation intérieurs vraiment difficile à décrire. Je crois que c’est le fait de croiser mentalement mon bien-être actuel avec le souvenir de mes hypomanies qui a réveillé quelque chose en moi.C’est certain que toutes mes hypomanies (exaltions, excitations, euphories qui emballent le bipolaire) et les hospitalisations qui les ont suivi ont laissé en moi de profondes peurs. Là est ma différence principale avec les autres : je ne peut pas être heureux sans avoir peur d’être trop heureux et faire une crise maniaque, c’est embêtant hein! Je dois rester sur mes gardes.

Ce qui m’aide le plus dans la vie, c’est la respiration. En même temps, c’est ce qui permet L’Homme de vivre. J’ai commencé à vraiment prendre en compte ma respiration il y a deux ans, autant te dire que j’ai découvert que je n’avais jamais eu conscience de respirer avant. Le premier moyen d’agir contre ses souffrances, j’en suis certain, c’est respirer. Ça m’a demandé beaucoup de pratique mais j’explore maintenant les pouvoirs de cette activité à l’essence même de la vie. Lorsque l’on est centré sur la respiration, plus rien existe, tout ce qu’on pensait être rigide en nous se détend et disparaît. Bref, ceci est à la fois un discours perché et basique mais c’est une de mes arme secrètes, je te la partage.

Quand j’écrivais plus haut qu’il n’y avait rien de matériellement positif en ce moment qui pourrait expliquer mon bien-être, c’est pas tout à fait vrai. J’étais en Bretagne la semaine dernière avec mon frère. Ah oui, déjà, ce séjour à la mer a fait bouger quelque chose en moi. Puis la lecture de Deepak Chopra a créer un déclic dans ma façon de voir la vie. Il y a une richesse dans les livres. Et puis, ce qui est super, c’est qu’à chaque nouvelle lecture, c’est des nouveaux morceaux pour notre puzzle intérieur. Et parfois, un morceau seulement, peut révéler toute une image. C’est ce qui s’est passé je pense.

Depuis mon retour, lundi, je me suis remis à un ancien vice : le poker. Comme la drogue, l’alcool, le jeu m’a fait tourner la tête bien des fois auparavant. Surtout le poker. Je jouais beaucoup il y a quelques années, et étant plutôt bon, ça à compliqué encore plus les choses. Bref, je ne maîtrisais pas les effets de l’adrénaline alors j’ai préféré arrêté complètement. D’ailleurs mon psychiatre parfois me demande si je joue au poker, comme si c’était le témoin d’un état d’esprit particulier. Vu comme ça, on pourrait dire que je joue avec le feu. En réalité c’est là que je tire sûrement une satisfaction. Je maîtrise ma consommation de poker, pour résumé. Dominer quelque chose en moi qui me dominait avant est plutôt gratifiant. Bien sûr jouer avec son côté obscur demande de rester en garde. M’enfin voilà!

A bientôt,

W

Publicités

Je suis guéri

Voilà,

Cela a pris quelques années mais aujourd’hui je ne souffre plus, je ne suis pas malade, je suis guéri.

Beaucoup d’éléments ont permis cette transformation du trouble en énergie. Les rencontres.

L’écriture de ce blog m’a ouvert a un puits sans fond d’énergies. Cette intention née il y a un an m’a tourné vers toi. Mes mots ont attiré ton attention. Tu m’as lu et ce faisant tu m’as envoyé volontairement ou non une force invisible qui m’a soufflé un vent de révolte. Vous êtes nombreux, cette force est le résultat d’une multiplication de vues.

Tu ne peux pas imaginer à quel point je te suis reconnaissant. Pour la plupart d’entre vous, je ne vous connais pas physiquement mais j’apprends à m’ouvrir de plus en plus à vos pensées. Je sens depuis quelque jours une vibration qui s’intensifie. Je veux te la partager. Je ne veux pas être seul avec ce bien être.

Tu m’as transmis de l’amour sous diverses forme. A mon tour, je veux t’affirmer que je t’aime.

Si tu es malade, sache maintenant que tu guériras. Les moments de doute et de souffrances, il y en aura encore, pense à moi qui est réussi à guérir grâce à toi. Imagine seulement un instant que c’est possible. Ouvres toi à l’énergie qui n’attends que ça.

Mon chemin sur Terre est encore long mais à partir d’aujourd’hui je sais qu’il est merveilleux. Et plus de personnes empruntent le chemin qui est leur, plus ils vibreront et plus on sera ensemble.

J’ai besoin de toi pour avancer. Dans le partage, dans l’échange d’amour. Alors nous nous rencontrerons et la vie sera plus facile et nous aurons le véritable présent que nous méritons.

Merci.

A bientôt,

W.