Archives de Tag: livre

« Sans intérêt, décousu, perte de temps et d’argent; dommage »

C’est le seul commentaire que j’ai sur La Fnac pour mon livre, difficile de faire comme si de rien était. Je viens de le lire, alors qu’hier je parvenais enfin à « essayer  » de le vendre lors d’un petit salon sur le Handicap Invisible. Ma légitimité à vendre un livre était déjà fragile mais alors là… La seule pensée que j’ai c’est « mon bouquin c’est de la merde ».

Ça change des commentaires bienveillants que tu laisses sur mon blog. Peut-être que je n’aurais pas du faire ce livre. Peut-être que je ne devrais pas entamer la suite. Bref! Tu le vois venir, j’ai besoin de toi. Enfin… toi, qui a lu mon bouquin, vous devez être quelques uns quand même. J’apprécierai que tu mettes ton avis, ce que tu as pensé de mon livre sur La Fnac ou Amazon . Mais un commentaire sincère bien entendu. Afin que je puisse me rendre compte du retour des lecteurs au delà de ce seul avis. Et puis, si les avis en général sont pas top, hé ben je ne ferai pas la suite de ce livre. L’idée d’adapter certain des articles de ce blog en livres, n’était peut-être pas bonne. Je peux accueillir cette réalité, je suis habitué aux échecs. Mais pour cela je suis en attente de retour pour me confronter à cette réalité.

M’enfin voilà, si tu peux prendre quelques secondes pour donner ton avis, quel qu’il soit, sur ces plateformes de vente (en lien ci dessus) ce serait bien cool de ta part.

Sinon pour les franciliens, je peux vous le vendre physiquement et moins cher du coup, j’en ai commandé une vingtaine! Lors d’une rencontre entre hypersensibles ou de la journée portes ouvertes de l’asso du 28 Octobre aussi. Tout ici : www.association-hypersensibles.fr.

Bon … « sans intérêt, décousu, perte de temps et d’argent; dommage » … Salaud!! Heu, c’est peut-être ma mère après tout. Je suis d’accord sur le « décousu » pour le reste j’attends ton avis.

Patience, Espoir et Argent!

W

bipolaire-livre-blog-trouble-bipolarite-temoignage-symptome-suis-je-definition-vivre-femme-mari-proches

 

Publicités

La thérapie PSR

C’est l’été, la température augmente, les hypersensibles sont en chaleur, attention! Je vois beaucoup d’envies autour de moi, de belles énergies, des libérations, des découvertes de soi, de la magie, du merveilleux, c’est génial mais j’ai quand même envie de dire « Calmez vous! ».

De la joie paisible, durable voilà comment je vois le bonheur et où je vais. Je me méfie de l’excitation, l’exaltation, cela m’a mené hors de moi (hmm plutôt hors du Soi, pour être juste) alors que je cherche à être au profond de moi, là où est le Soi, l’Unité, qui permet la communion avec Tout, avec l’Autre.

Le mental nous joue des tours… Je reviendrai là dessus une autre fois, je n’ai pas d’inspiration. En même temps j’écris allongé dans mon lit, depuis ma sieste. Demain, le tour de France commence, on va à Lyon j’ai hâte de vivre cette aventure. « C’est pas intéressant, ça » Oui c’est vrai, je l’ai senti. Sieste, car en ce moment je me lève tôt, je suis dans une belle période, j’ai presque tous les indicateurs de ma vie en vert. « On s’en fout, c’est du factuel, c’est plat » Oui c’est vrai je l’ai senti, mais c’est comme ça quand je mets à écrire, sans avoir véritablement l’envie et l’énergie.

Hier, nous (la lectrice du blog qui m’héberge dans les Alpes et moi) avons vu  un ange géant crépusculaire, d’ailes de nuages, poser au dessus d’une petite montagne au bout de son jardin. Il y a quelques années, j’aurai pris ça pour un signe divin, mon mental aurait été déstabilisé par cette connexion mystique, et j’aurai facilement dérapé dans la spirale maniaque. Mais aujourd’hui, fort d’un long travail sur moi, j’ai apprécié la beauté de cet instant avec mon amie sans interprétation et jugement, juste pour ce que c’était : merveilleux. Cette perception, cette sensation, cette énergie n’est pas venue s’accrochée quelque part dans mon esprit à je ne sais quel filtre, conditionnement, ou peur. C’est cela la transparence. Ça permet d’être disponible à l’instant qui suit, à rester dans le présent, à ne pas partir dans des pensées, interprétations, hors du Soi. Grand moment pour moi, qui me montre le chemin parcouru. C’est cool.

En même temps, on finit toujours par obtenir ce que l’on cherche. Quelque soit le temps, et la souffrance endurée. Si l’on y croit et que l’on veut, on finit par être qui on veut être, et avoir ce que l’on veut avoir. M’enfin, déjà faut savoir ce que l’on veut et avoir, et au delà de ça, savoir ce qui est juste et bon pour nous. « Seigneur, apporte moi ce qui est juste et bon » voilà, tout à fait. Mais attention, c’est risqué et osé comme demande, car la vie nous en fait baver pour nous libérer de nos peurs, de nos vieux schémas, pour faire émerger nos blessures inconscientes. Aie!

J’en ai chié dernièrement à ce sujet. La vie m’a confronté à une situation où une vielle blessure s’est ré-ouverte. Celle de la jalousie, de la possessivité dans une relation, la dépendance, l’exclusivité, centre de l’attention, bref un mélange de tout ça. Alors, pendant une semaine j’ai senti une douleur aiguë dans le cœur. J’ai médité dessus des heures, j’ai accueilli ce mal en moi qui veut s’exprimer désespérément, et j’ai échangé avec les personnes concernées pas la situation qui a re-déclenché cette blessure.

Ah lala, qui y a t-il de mieux que la permission de pouvoir se livrer à l’autre, de ne pas rester seul avec sa peine. Voilà le soin ultime : Partage-Sincère-de-Ressentis. Le PSR. C’est la nouvelle thérapie qui fait tabac (ça me fait penser qui faut que j’aille en acheter). Tu connais le PSR? Voilà, je vient d’inventer mon métier de thérapeute. Haha, merci à toi de l’avoir permis. Je ne m’y attendais pas.

Aujourd’hui, souvent dans les rencontres ou échanges entre HS, on parle de la Thérapie Cognitivo Comportementale « Moi, je fais une TCC, c’est pas mal… En fait, TCC ça veut dire thérapie etc… Ça aide à mieux comprendre ses émotions… Oui, je te la conseille, je pense ça t’aidera à etc… ». Hé ben demain et dans le futur on entendra « Rho pitain! j’ai découvert la thérapie PSR, ça me libère un truc de ouf… PSR, ça veut dire Partage-Sincère-de-Ressentis… C’est W, un mec qui faisait ça tout seul sur un blog en anonyme, ça l’a éveillé de ouf, et c’est devenu maintenant une thérapie mondiale…. Oui, par contre, le mec, W, il est perché c’est devenu un pitain de Gourou, avec son harem, ses villas, il a même acheté une île dans laquelle il fait vivre ses 22 femmes et 77 enfants… Non, bah en ce moment il est en taule pour pédophilie » haha , bref!   Dérapage contrôlé. On s’en fout c’est du rap! Enfin de l’art, quoi! Liberté d’expression attention j’arrive!

Dans tout ça je retiendrai comme envie, celle d’achetée une île. Après pour les femmes. Déjà que j’en trouve une qui fera l’affaire, ce serait pas mal.

Voilà, voilà.

Tout ça avec patience et espoir, naturellement!

J’allai oublié, j’ai un livre à vendre à moi : la vie d’un bipolaire, le livre, c’est 22 euros c’est cher je sais, il m’est cher aussi, et j’ai une île à acheter.

W

1  2  3  4  5  6  7


Plein de rencontres en Avril

bipolaire-rassemblement-rencontre-hypersensible-trouble-vivre-avec-celebre-comment-savoir-symptomes-wiki-test-traitement-type-1-2-depression-hypersensibilite-definition-soigne-amour-dangereux-emotion

Je suis fâché contre WordPress. J’ai écrit comme prévu (je voulais faire un article par jour, c’est raté) un article Samedi dans lequel je me suis beaucoup donné et au moment de le publier il y a eu un bug et il a disparu… C’est la première fois que ça m’arrive, j’ai eu du mal à le digérer. Je me dis que c’est peut être un signe ; qu’il n’était pas bon de publier ce texte dans lequel je te racontais une expérience mystique qui m’est arrivé récemment, bref!

Mon exile prend fin ce 1er Avril. Avril! Un mois où je multiplie les chances de se rencontrer entre hypersensibles. Je vais pas refaire une énième présentation de ces rencontres ici. Si tu connais pas, va plus tôt là où j’ai mis toutes les infos : www.association-hypersensibles.fr

Voilà toutes les occasions, j’espère que tu en saisiras une depuis le temps que tu traînes ici !!!(je pense bien que ce « tu » représente pas mal de lecteurs ici):

PARIS, le dimanche 2 Avril à 16h au parc des Buttes Chaumont. Ainsi que le 12 et 22 Avril au même endroit.

LYON, le samedi 8 Avril à 15h Hotel de Ville. La prochaine en Juin, c’est pas tous les jours!

RENNES la 2e, le samedi 15 Avril à 14h à la gare pour ensuite sortir à St Malo. Il manque 4 personnes pour confirmer cette rencontre. La première rencontre à Rennes a été une réussite particulière!

Autant te dire que j’ai pris la carte weekend sncf!

Et le meilleur pour la fin : j’ai le plaisir de t’annoncer le premier séjour Pépinière HS le weekend du 1er Mai. La Pépinière HS étant un rêve révolutionnaire qu’incarne l’Association des Hypersensibles. Plus d’infos sur le site. Aussi écris moi un mail si tu veux que je t’envoie de la documentation : contact@association-hypersensibles.fr

Si tu me le demandes, je peux te vendre directement mon livre lors d’une rencontre. Hé oui, car ça y est il y a un livre avec un gros W sur la couverture qui est disponible ici:

la vie d’un bipolaire, le livre et bientôt commandable en librairie (peut être déjà même)

Comme tu vois, je dois faire la pub moi-même, comme je peux… Je t’avoue que je compte un peu sur ta bouche et sur leurs oreilles pour aider.

Voilà pour les rencontres en Avril. Après ce mois intense pour l’association et moi, je vais calmer le jeu. Je proposerai moins de nouvelles actions, je vais ralentir parce que je sens que je vais trop vite pour tout le monde. Déjà, rien que le fait que je m’investisse pleinement dans une activité bénévole me semble pas très équilibré. Aussi j’ai d’autres envies qui mûrissent depuis pas mal de temps et qui s’enflamment avec les présidentielles, des idées et des projets personnels que j’aimerai développer. C’est toujours tourné autour de l’expression, tu seras alors mis au courant très vite!

Tout ça pour dire, que ce mois d’Avril, à PARIS, RENNES ou LYON, c’est le moment de se rencontrer!

Et si non… hé ben…Patience et Espoir alors 🙂

Et puisqu’il faut faire du lien : 1   2   3   4   5   6   7.

W

 

 

 


Fichu bouquin

Ça y est! L’expérience de la solitude dans un environnement naturel et isolé est terminée. Mon retour sur mon blog et ma reconnexion à internet me le prouve. Suis-je un nouvel homme? Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que j’ai pu explorer des territoires solitaires en moi et que j’ai pu y apporter un peu de paix, simplement par le fait de les reconnaître. J’ai écrit tout un journal manuscrit de cette expérience, mais je ne pense pas qu’il soit intéressant vu qu’il est très factuel. Peut être seulement les quelques poésies et prières pourraient faire écho à quelques âmes sensibles.

Bref, me revoilà de retour ici avec le principe d’écrire un petit article par jour qui me reste sur mon ex’île. J’ai l’impression d’avoir perdu mes repères d’expression sur mon blog après cette retraite mais certainement aussi avec la mise en vente de mon livre. C’est ici, sur le site de l’imprimeur qu’il est disponible : la vie d’un bipolaire, le livre. Je médite à ne pas trop cogiter sur le succès ou non de ce premier bouquin. M’enfin, beaucoup de personnes qui ont lu quelques articles de ce Journal m’ont répété que cela leur avait aidé à mieux se comprendre, eux ou un proche. Donc, j’imagine que je peux avoir la prétention de dire que ce livre aide au moins les personnes concernées par la bipolarité à comprendre. Voilà! le gros de ma communication est faite ici, puisque c’est à moi de faire de la pub. N’hésites pas à faire tourner l’info, c’est le bouche à oreille qui fera connaître ce bouquin. Fichu bouquin que je n’arrive pas à approcher sans qu’il me brûle les doigts de peur de découvrir une faute ou une phrase bancale, bref, oui, c’est vrai… il ne m’appartient plus! C’est très difficile pour moi de me vendre, même si je suis curieux de savoir si le succès d’un blog fait le succès d’un livre, rien est moins sûre!

Et pour ajouter de l’anxiété à tout ça, j’ai peur que 22,22 euros soit trop cher, mais c’est important le nombre 22, c’est comme 22h22, l’heure de l’Amour!  J’ai peur que les rares internautes qui me lisaient tous les jours de 2013 à 2014 me disent « mais il y a rien de nouveau! ». Ce qui est assez vrai dans le fond mais ce livre est destiné à tout le monde. Et les textes qui font la matière du bouquin étaient apprécié à l’époque où ils étaient visibles mais depuis ils sont tombés dans l’oubli derrière 200 plus récents articles. 95 % du contenu du livre n’est d’ailleurs plus en ligne. Seul ce bouquin permet de lire les « origines » du journal d’un explorateur de l’Etre. Vois comment je me justifie!

Aussi, la réaction de ma mère résonne dans ma tête « Normalement, on ne publie pas le journal de quelqu’un de son vivant » ou quelque chose comme ça que moi j’entendais comme ça : « Espèce de prétentieux, tu te prends pour qui! ». Le pire c’est que ça me touche et je donnerai toujours un peu raison à cette voix négative tant que la vie d’un bipolaire, le livre ne soit pas un putain de bestseller! Oh, je pense que je pourrais me délivrer de ça avant, c’est un nouveau travail sur soi… Tu as vu, j’ai remis un lien vers le site de l’imprimeur, je fais du marketing sur mon blog arrrg… il y a une partie de moi qui aime pas du tout ça. J’ai, à l’image de la société, un problème avec l’argent. Encore du travail de libération à faire.

Je m’arrête là pour rester dans un format de petit article. Je ne voulais pas parler du livre mais  il faut que j’exprime tout ça pour qu’ensuite des nouvelles choses émergent.

Et merci pour tous vos gentils messages! D’ailleurs, la page de remerciements dans le livre vous est uniquement dédiée, à vous tous lecteurs de ce blog : c’est en grande partie grâce à vous que ce fichu bouquin existe 🙂 .


Mon premier bouquin est réel!

IMG_0402

La vie d’un bipolaire, le livre.

Hé ben voilà, cela fait 3 ans que je traîne ce projet… Je m’abstiendrai pour le moment de commentaires sur tous les ressentis  qui me traversent : joie, peur du jugement, dégoût, etc. et je resterai sur un ton informatif :

Mon premier livre est disponible!

Actuellement sur le site de l’imprimeur : https://www.bod.fr/livre/w-w/la-vie-dun-bipolaire/.html

Et bientôt commandable en librairie.

Le prix? 22,22 euros évidemment!   Et 50 % des droits d’auteur reversés à l’Association des Hypersensibles, naturellement!

PS : 20 jours que je suis sur mon île, l’expérience est très riche. Seul hic, j’ai bien du mal à allier pour le moment le vent, la mer, les solitudes particulières que je vis ici avec l’activité sur Internet.

Mais j’écris, j’écris beaucoup.

Et je reviendrai vite ici pour partager les vents contraires qui me traversent notamment avec la venue de ce fichu bouquin!

Ces dix dernières années, je ne compte plus le nombre de projets inachevés. Ce livre, c’est la première fois que j’ai concrétisé dans la matière un rêve qui semblait bien loin à l’époque. Qu’est ce qui a fait que je l’ai terminé ce projet? Je pense que j’y ai cru, et lorsqu’il n’avançait pas, je continuais d’y croire même s’il n’y avait pas de raisons extérieurs d’y croire. Haha, je suis en train de m’auto interviewer là… Bref!

Tout ça pour te dire, pour tes projets, tes désirs, nos rêves : il suffit d’y croire, avec

Patience et Espoir.

W


Heureux comme jamais!

Je t’écris avec grand bonheur au rythme de cette chanson plus que positive I’m not rich

Grand bonheur…

Dans ma petite vie, j’ai toujours eu une certaine prétention à me prendre pour le soleil, je me suis souvent alors brûlé les ailes, puis retombé dans les enfers, mais lors de ma dernière envolée loin de la terre, bien que j’avais visé bien trop loin, visé la lune, j’ai rechuté, mais cette fois les étoiles m’ont rattrapé…

Je galère un peu dans l’écriture de cette métaphore, m’enfin tout ça pour dire que depuis quelques années je me sens porté, je me sens en sécurité, que quoi que je fasse, tout ira bien. Et là…

Tout va bien!!!

L’association est officielle depuis hier 11 septembre, j’ai donc un statut officiel. Je suis toujours un pensionnaire de l’AAH (allocation handicapé) mais je suis aussi Président, haha! Et j’ai un sacré travail avec cette association, ce mouvement de rassemblement d’hypersensibles. Depuis le dernier séjour HS, mes journées sont bien remplies. Président mais pas que…

Ce matin j’ai reçu un mail d’Edilivre, maison d’édition alternative en ligne, qui m’annonce que mon manuscrit a été retenu et me transmet un contrat de publication. Voilà, ça y est « la vie d’un bipolaire » (le livre) va être publié! Ma carrière d’écrivain est lancé. Je vais toucher des droits d’auteurs, choses que j’ai rêvé, ….ah mon portable sonne, c’était ma … quelle nom donnée, c’est un truc qui m’angoisse d’ailleurs un peu le choix du surnom affectif, dans le doute je resterai sur, c’était « ma copine » même si l’affection que j’ai pour elle est prisonnière dans ce mot très conventionnel, peu engageant, sans risque, bref notre relation est aussi un bel accomplissement personnel. Difficile de m’exprimer là dessus, sachant qu’elle lira certainement ces lignes.

Voilà tout va bien, le terme « accomplissement » convient plus pour mon livre qui va être publié, c’est le résultat d’un long travail d’écriture sur ce blog.

Avant même que tu l’achètes (ou pas!), je te remercie encore et encore. Surtout toi, lecteur ou lectrice qui me soutient juste avec l’attention que tu portes sur mes textes. Mes réussites d’aujourd’hui sont en grande partie grâce à toi. Merci, je t’aime.

Aujourd’hui mon projet de vie est réel, cohérent. Le blog, l’association, ma relation amoureuse, forment une harmonie, sans parler de mes amis (rencontrés par ce blog) qui sont le ciment de cette construction.

Je profite de ce jour de bonheur, je m’emplis de cette Joie, qui nourrit mes ambitions.

Ambitions simples : développer l’association, trouver une maison à la campagne comme lieu pour la pépinière HS (centre de ressourcement et de projets artistiques pour hypersensibles) et comme lieu de vie pour moi et pour une famille, un jour ; des animaux en attendant! Patience et espoir seront écris sur le paillasson.

L’argent ? c’est pas un problème pour moi. Je crois que tant qu’il est bien utilisé, comme une énergie : il circule. Je crois aux lois de l’attraction financière. Du concret? la cotisation de membre de l’association (à venir prochainement) de 22 euros servira à aider toutes personnes intéressées par les rencontres et séjours qui n’ont pas le sous pour faciliter leur venu. Ce qui permettra de faire bénéficier les actions de l’associations à un plus grand nombre de personnes. Cela entraînera un plus grand nombre de membres. Cela engendrera une plus grande crédibilité de l’association lorsqu’on demandera des subventions publiques et des dons privés. En attendant et en parallèle, mes recettes sur mes droits d’auteurs (grand sourire) seront investis largement dans ce projet de pépinière HS. C’est pas de la générosité pour l’association étant donnée que mon projet de vie et de l’association sont intimement liés.

Bon, je te cache pas que je rachèterai, pour le plus grand plaisir d’une certaine femme, une paire de chaussures pour remplacer mes bonnes vielles Timeberland trouées de toute part. Et encore c’est pas une priorité, j’assume et j’aime mes trous. J’ai beaucoup de trous en réalités. Trous dans mes vêtements (pas comme tout le monde), trous dans mon corps physique (comme tout le monde), trous dans mon corps éthérique (y parait). Ces derniers sont plus subtiles, ce sont ceux qui sont vraisemblablement à l’origine de mes troubles et souffrances. Tout ça pour dire, qu’il y a des trous à raccommoder en priorité. Ces trous spirituels liés aux troubles et nœuds psychiques  ne sont pas très grave et surtout pas irréversible. Suffit de croire que j’ai trois guides spirituels, qui lors de méditations particulières, peuvent flotter au dessus de moi et s’affairer à me rafistoler comme des pêcheurs affairés à rapiécer un grand filet de pêche! La vie n’est qu’un jeu de croyances.

Un article qui part dans tous les sens, oui! Sur ce blog, je viens exprimer ce que je ressens, ce que je vis, mon chemin. Et quelque soit le chemin, cet espace s’est imposé comme une réelle base. Un jardin dans lequel je viens me promener lorsqu’il y a trop de choses dans ma tête. Ça y est je me sens mieux. Tu es ma thérapie. Ma Terre Happy.

J’étale mon bonheur, non je te le partage, parce qu’au fond, ce que je veux exprimer à chaque article, c’est que l’espoir est permis, mon expérience en témoigne, en est la preuve.

Patience, espoir

W

Ps : comme au premier mois de ce blog : c’est toujours un plaisir d’échanger avec toi : bipohypermaniac@gmail.com  Mes réponses seront sûrement un peu plus tardives prochainement avec le succès de mon livre!

 


Une maison HS dans la prairie

Fatigué, la tête lourde et pourtant difficile de tenir en place avec tout ça…

Tout ça, c’est d’abord ces rencontres entre hypersensibles qui prennent une ampleur particulière depuis la fin du séjour HS de la semaine passée. Y a un tel potentiel de développement que mon esprit est emballé à penser toutes les nouvelles perspectives qui s’ouvrent. Je résiste difficilement à la tentation d’organiser chaque branche de l’arborescence.

D’ailleurs si tu veux m’aider à jardiner ce mouvement, une réunion le 17 septembre à Paris à 14h est prévu pour ceux qui veulent s’investir d’une manière ou d’une autre. Que tu puisses être présent ou pas : contact@association-hypersensibles.fr

Alors j’écris, j’écris les nouvelles idées, les nouvelles formes d’organisation… mais il y aussi ce livre « la vie d’un bipolaire » dont le manuscrit est presque finalisé, grand merci à Julie et Mary pour la relecture, alors : comment publier? par qui?  Et puis, il y a M…, une relation qui se cherche au futur encore très floue…

Bref, ma vie est comblée, je devrais être content, me reposer tranquille, fier de qui je suis devenu, fier de ce que je fais… Ben, non, je suis fatigué, et mon cerveau ne semble pas vouloir mettre pause tant qu’il y a de quoi se projeter, à travailler. Je fais gaffe, je dors, mange, mais j’ai l’impression que ma tête va exploser.

« tu l’as voulu, tu l’as chercher aussi… « Oui, oui, je sais,  je suis heureux mais dans un état particulier, c’est tout.

Faut dire que mon projet de vie s’est éclairé d’un coup ces derniers jours. Les rencontre, l’organisation de séjours vont amener à trouver un lieu pour cette fameuse Pépinière HS d’accueil de séjours entre hypersensibles. Et avant de mettre les moyens en oeuvre pour s’installer dans un grand corps de ferme, j’ai l’idée de m’installer dans une maison à la campagne ile-de-France, Eure ou dans l’Oise dans laquelle je pourrais accueillir des séjours HS. C’est dit, voilà, y a le temps mais si vous avez un plan à la campagne, je suis ouvert aux propositions.

C’est quoi les séjours HS? Une rencontre de partages durant un long weekend, ressourcement, activités artistiques, dans un climat de bienveillance et de respect du rythme de chacun, le même état d’esprit que les rencontres à Paris. Pour le moment les séjours se passent dans un gîte en seine et marne. Il y aura des séjours encore d’ici fin 2016 là bas. Mais pour 2017, pourquoi pas toujours à la campagne, mais chez moi! Le seul travail normal que j’ai fait est l’animation et la direction de centres, genre colo, j’aime la vie en collectivité. Et puis l’association des hypersensibles sera dans les semaines à venir officielle.

Voilà comment je compte allier mon activité d’organisateur de rencontre et de séjours et ma vie personnelle, dans une maison à la campagne avec des poules, du blé, une vache, pour faire des crêpes. Voilà comment je compte installer mon bonheur. Voilà comment je compte être véritablement STABLE. L’être, l’avoir et le faire uni dans une simple bâtisse et un terrain dans lequel tu mettras ta tante. Haha! non, ta tente!! l’abscisse heu l’absus!

J’ai l’expérience de mon ancien métier, j’ai la fibre de la vie collective, ya un projet, ya des gens.

Un endroit au calme, accueillir des belles personnes en quête de ressourcement, permettre un partage humain, des moments simples, la création artistique qui sommeille chez beaucoup d’hypersensibles. C’est pas trop demandé non?

Voilà la vie que j’ai toujours voulu et qui se réalise. C’est assez perturbant.

D’ailleurs si tu es tenté de commenter que cela n’est pas réalisable, comme dirait l’autre : RAF, rien à foutre!

Mon téléphone a vibré, c’est bien, je vais arrêter là

Patience (me diras-tu sûrement!)

Espoir

W