Archives de Tag: partager

Un conseil pour pouvoir t’exprimer

J’ai tellement de choses à t’écrire…

Tu as peut-être cette sensation d’être un puits sans fond de pensées et d’émotions à exprimer sans parvenir à trouver les mots, les notes ou les couleurs adaptés à ce que tu ressens. Alors les eaux montent en toi, et ne pouvant pas les canaliser, tu bâtis puis consolident sans cesse un barrage intérieur. Ce que l’on arrive pas à exprimer, par peur, on le protège derrière un mur. Oh je connais bien cela. Mais j’ai la chance d’avoir trouvé un moyen d’expression qui me convient et encore mieux, avec le temps, un public qui reçoit mes mots.

Cela fait deux semaines que je n’ai rien écrit, j’ai vécu de très belles expériences, des moments très forts. J’ai tant à te partager. Et face à toutes ces émotions et pensées qui se mélangent, je ne sais par quoi commencer, je ne sais quels mots utiliser. Je vis actuellement ce désarroi, cette difficulté à s’exprimer qui t’est sûrement familier, trop familier. Laisses moi te donner un conseil d’expression.

Je me suis levé ce matin avec cette volonté d’écrire un article. C’est devenu naturel dans ma vie : je vis des événements, je ressens, je pense, je me remplis et alors j’écris, je partage, je me vide. C’est mon cercle vertueux, responsable en très grande partie de ma guérison. Donc sans trop d’effort je me suis connecté sur la page « nouvel article » de wordpress. J’ai cette grande envie, ce grand besoin d’écrire mais je ne sais quoi écrire… Hé bien ce n’est plus un problème pour moi. Devant cette page, blanche il y a 10 minutes, je respire, me recentre et écrit l’idée qui va me venir. Cette idée, toujours très différente de ce que j’imaginais écrire la veille dans mon lit, ne va pas être tellement le sujet de mon article mais plutôt un rail, une embouchure nécessaire pour canaliser ce grand lac intérieur de pensées et émotions vers l’extérieur, vers toi. Lorsque la feuille est blanche, il ne faut pas se torturer à trouver les mots justes. Il faut écrire c’est tout. se laisser porter par le flot d’expression. Ecrire seulement un mot, dessiner un trait, faire un pas de danse, celui qui vient naturellement sans penser à créer toute une chorégraphie, exprimer juste ce que l’on a besoin. Ce qui nous est nécessaire. Peut être que ce seul mot exprimé suffit pour la journée, hé bien soit, demain est un autre jour. Dans cette optique de bienveillance envers soi-même, de non jugement, il viendra le moment, c’est une certitude, où le premier trait dessiné va créer une brèche dans notre grand barrage, tu vas le sentir, cela va t’inspirer un nouveau trait, la brèche va s’élargir, l’encre va pouvoir couler, ça y est tu seras sauvé.

Plus la vie nous aura bâtie un mur intérieur conséquent, fort plus il faudra de patience, d’amour, de bienveillance envers soi-même pour le détruire. L’expression est le moyen le plus fort pour vaincre nos peurs. J’utilise l’exemple de l’écriture, car c’est celle qui me convient mais il y a une infinité de moyens d’expressions et chacun à un art qui l’attend. Il faut oser. Danser, chanter, dessiner, sculpter, parler, etc.

Voilà, je n’avais pas idée que j’allais écrire cela. J’avais en tête de te partager ma tournée, ma très belle expérience de comédien. Ou bien des transformations qui se sont effectuées ces derniers jours. Ou encore de ma blessure profonde du cœur qui s’est réveillée hier avec Charlotte. Cette dernière qui m’a rappelée, à travers des comportement que j’ai eu avec elle, que je souffrais d’un mal, celui d’être encore incapable d’aimer une femme sans la faire souffrir. J’en ferai sûrement un texte. Je suis convaincu qu’à l’origine de tous nos maux, il y a une blessure profonde, inconsciente, dans le coeur. Que nous, êtres hyper sensibles, sommes des personnes qui ont peur de l’amour. Nous ressentons si fort l’amour, si intensément que nous peinons à l’accueillir. Mais notre jour viendra!

A bientôt,

J’espère que ce mois d’août sera plein de belles surprises pour toi.

W.

Publicités

Reculer pour ne pas sauter?

Depuis peu, le soir, une énergie étrange m’habite. Des pensées parasites s’agrippent dessus et le résultat est une sorte d’envie suicidaire. Je n’ai pas la moindre du monde volonté de me tuer mais la pensée de me jeter de mon septième étage m’habite. Qu’est ce que c’est que ce bordel? C’est un peu désagréable. Je ne comprends pas d’où vient cette angoisse. Peut-être que les grands changements dernièrement (ah oui! en plus de l’Express, c’est maintenant M6 qui s’intéresse à mon cas…) provoque une sorte de funérailles d’une partie de moi. Un passé à enterrer pour un futur tout propre. Je ne sais pas en tout cas c’est pas cool. En d’autres termes c’est mon esprit troublé qui accueille d’une mauvaise manière ce que la vie m’adresse.

Bref, je suis en ce moment même en plein combat avec ce démon passager (soyons optimiste). Comme moyen de défense j’ai fermé ma fenêtre, je respire (j’ai tendance à l’oublier sur ces moments) et comme armes de combats : la symphonie 6 de Beethoven et l’expression! grâce à ce blog. Sans oublier le petit valium si ça se calme pas. J’ai aussi demandé une amie maîtrisant le reiki de m’envoyer quelques bonnes ondes. L’important est ne pas rester seul avec ça. Bon, ne t’inquiète pas, je t’écris cela surtout pour partager en direct cette expérience intéressante.

Je pense aussi à rentrer dormir chez mes parents en banlieue demain, c’est peut être préférable. Mais ça m’ennuie car ce serait perdre le combat quelque part. M’enfin, reculer pour ne pas sauter, c’est pas mal aussi. Le soucis aussi c’est de dire ça à mes parents sans les inquiéter. Voilà, cela faisait longtemps que je ne t’avais pas ouvert mon esprit. C’est un peu le bazar, hein?

Sinon, voilà l’adresse de mon blog qui vient d’être mis en ligne sur l’Express : http://blogs.lexpress.fr/bipolaire/. Je sais c’est pas très pratique pour toi fidèle lecteur de me suivre sur deux blogs différents, c’est même une sorte d’affront mais comprend moi : je ne voulais pas rater cette opportunité en or et d’un autre côté surtout pas fermé ce blog là auquel je me suis attaché. Cette situation reste provisoire. L’idée pour l’instant est d’écrire un article par semaine sur l’Express et les autres ici. Petite nouveauté, les articles sur l’Express seront traduits en anglais grâce à une lectrice de ce blog qui a la gentillesse et générosité de prêter ces compétences en traduction au service de mes écrits. Mille merci à toi. Le monde est à nous!! haha!!

Deuxième sinon, une journaliste missionnée par l’émission Zone Interdite va me suivre dans mes activités pour proposer à M6 un petit reportage sur la bipolarité. Le but étant de montrer que l’on peut s’en sortir. Une bonne étape vers la destigmatisation!

Voilà, voilà!

Je te souhaite une meilleure semaine.

Patience et espoir 🙂

A bientôt,

W.


Laviedunbipolaire est un succès!

Laviedunbipolaire prend de l’ampleur!

La coordinatrice des blogs sur l’Express.fr m’a contacté et m’a proposé d’être hébergé sur le site du magazine. Haha! C’est une très grande joie. Pas que ce soit une grande surprise vu l’augmentation des visites depuis un an et demi. Comme quoi, raconter ce qui me passe par la tête suffit pour flatter mon égo, c’est plus productif que de me prendre pour Dieu au dessus d’une autoroute.

Cet accomplissement, je te le dois. Toi qui depuis les débuts de ce blog me suit en secret, toi qui me soutient par commentaire et par mail, toi qui a participé à une rencontre. Tu peux et tu dois t’en réjouir aussi, cela veut dire que nos souffrances sortent peu à peu de l’ombre à force de brandir l’épée Espoir et endurer les coups sous le bouclier Patience.

Quelques lumières viennent peu à peu éclairer mes états d’âmes, mais cela n’est pas une fin en soi. Le combat continue tant que la souffrance psychique sévira. Et je suis heureux de savoir que je ne suis pas le seul sur ce chemin.

Bien que mon blog changera de couleur, rien d’autre ne changera. Ce sera toujours la structure wordpress. Il y aura une redirection automatique à partir de cette adresse.

Bien que la jeune femme de l’Express.fr m’a prévenu d’une hausse de la circulation, je serai toujours disponible pour correspondre.

J’en profite pour rappeler ce qu’est l’essence de mon blog : exprimer, partager le plus sincèrement possible mes ressentis, afin de comprendre ce qui me trouble. Etant diagnostiqué bipolaire, cette « maladie » est le point central de mes tergiversations. L’objectif : garder espoir et si c’est possible, propager de l’espoir.

Encore un grand merci à toi de me lire, de me soutenir, de me contredire

🙂

A bientôt

W.


S’unir

Parce que c’est la solitude qui est à l’origine mais aussi l’effet de nos malheurs.

Parce que celle-ci gangrène si on a pas l’occasion de l’exprimer et la partager.

Je propose, à ma petite échelle des rendez vous mensuels où l’on peut se rencontrer et l’instant d’une soirée ne plus être seul avec ce qui nous trouble.

Pouvoir partager des vécus lourds à des personnes qui ont une fragilité, sensibilité similaire est un grand soulagement.

Ces rencontres sont informelles, sans personnels médicaux – ce qui les rendent unique ! – et se passent toujours dans une bonne ambiance où l’humour triomphe sur le dramatique.

La prochaine a lieu ce vendredi 20 mars à 18h30 à Paris (Chatelêt) dans le local d’un Gem que l’on me prête pour ces rencontres.

Bref, le simple fait que tu tombes sur cet article, est une invitation!

Communique moi ta participation ou un intérêt en m’écrivant : bipohypermaniac@gmail.com

Si tu ne peux pas venir et que tu veux quand même échanger, je me ferai un plaisir de répondre à tes mails.

Tu peux consulter aussi la page RENCONTRE (dans le menu) dédiée pour ces événements.

***

Se rassembler pour être plus fort. Le 30 mars 2015 aura lieu la première journée mondiale de la bipolarité en France. J’écrirai un article spécialement à ce sujet. Mais saches que je serai à ce rassemblement et j’espère que l’on sera plusieurs bipolaires à se bouger pour que ce ne soit pas qu’une réunion de personnels soignants et de psychiatres.

Je te souhaite une très belle semaine. Au bout, le printemps!

A Vendredi,

W.


Je suis guéri

Voilà,

Cela a pris quelques années mais aujourd’hui je ne souffre plus, je ne suis pas malade, je suis guéri.

Beaucoup d’éléments ont permis cette transformation du trouble en énergie. Les rencontres.

L’écriture de ce blog m’a ouvert a un puits sans fond d’énergies. Cette intention née il y a un an m’a tourné vers toi. Mes mots ont attiré ton attention. Tu m’as lu et ce faisant tu m’as envoyé volontairement ou non une force invisible qui m’a soufflé un vent de révolte. Vous êtes nombreux, cette force est le résultat d’une multiplication de vues.

Tu ne peux pas imaginer à quel point je te suis reconnaissant. Pour la plupart d’entre vous, je ne vous connais pas physiquement mais j’apprends à m’ouvrir de plus en plus à vos pensées. Je sens depuis quelque jours une vibration qui s’intensifie. Je veux te la partager. Je ne veux pas être seul avec ce bien être.

Tu m’as transmis de l’amour sous diverses forme. A mon tour, je veux t’affirmer que je t’aime.

Si tu es malade, sache maintenant que tu guériras. Les moments de doute et de souffrances, il y en aura encore, pense à moi qui est réussi à guérir grâce à toi. Imagine seulement un instant que c’est possible. Ouvres toi à l’énergie qui n’attends que ça.

Mon chemin sur Terre est encore long mais à partir d’aujourd’hui je sais qu’il est merveilleux. Et plus de personnes empruntent le chemin qui est leur, plus ils vibreront et plus on sera ensemble.

J’ai besoin de toi pour avancer. Dans le partage, dans l’échange d’amour. Alors nous nous rencontrerons et la vie sera plus facile et nous aurons le véritable présent que nous méritons.

Merci.

A bientôt,

W.