Etre bipolaire 1.9 Etre mystique

Mystique…

Ce terme peut faire peur ou être mal compris. Pourtant il désigne seulement toutes relations avec quelque chose d’invisible, Dieu, les esprits, l’énergie universelle, tout ce que l’on ne peut pas percevoir à l’aide de nos cinq sens animal. J’aime bien l’idée d’une connexion avec une autre dimension. Disons la troisième dimension, ce qui rappelle la trinité chrétienne.

Mystique ne veut pas dire mysticisme comme le spirituel ne veut pas dire spiritisme. Bref! Suffit les définitions et théories, la relation mystique est personnelle. Quelle que soit la forme qu’elle prend selon les affinités de chacun, elle est à respecter. Pour comprendre, à part l’expérimenter ou faire une confiance aveugle à celui qui la partage – sans pouvoir fournir de preuves tangibles- je ne vois pas d’autres options.

Tout ça pour dire…

Tu as pu remarquer que je mets de plus en plus en avant mon activité spirituelle dans mes articles. Premièrement parce que ma recherche intérieure est riche ces derniers temps. Deuxièmement parce que j’accepte et j’assume cette partie de moi-même malgré les réactions sceptiques qu’elle peut engendrer. Enfin, et ce qui me paraît le plus important dans le cadre de ce blog, je suis convaincu que le spirituel est une pierre essentielle dans la construction de notre guérison et une arme puissante pour notre combat quotidien.

Notre côté mystique s’enflamme pendant les crises maniaques. Certes, il nous fait souffrir lors de ces périodes difficiles. Mais je te le dis, j’en suis sûre, il ne faut pas l’écarter de notre vie comme si c’était un vulgaire virus, une partie en nous ayant la peste. Non! Si le mystique surgit dans notre vie, c’est qu’il a quelque chose à nous enseigner, quelque chose qui nous a manqué jusqu’ici.

Bipolaires et autres êtres hyper sensibles, nous avons une capacité à nous ouvrir plus facilement sur le champ spirituel, à investir, chacun à son rythme, cet espace qui peut s’avérer être de grand aide.

Ma retraite chez les moines…

Encore une étape fascinante sur mon chemin. Lorsque j’écris « chemin » je parle de mon combat de bipolaire , de ma recherche de mon rôle ici sur Terre, de ma route vers la paix. Plus concrètement, je suis en train d’élaborer un projet de vie (quel est mon métier) et cette quête spirituelle, cette introspection, m’éclairci petit à petit ma voie.

Ces cinq jours dans cette abbaye de Tamié en haute savoie ont été intenses en méditation, yoga, en recueillement, en silence, en contemplation, en prière. Le lieu est favorable pour l’exercice de l’âme. J’ai participé à quelques offices des moines, un vrai spectacle, beau au delà de la religion. Cependant, c’est uniquement seul que j’arrive à me centrer, faire le vide, sentir cette énergie et vivre des moments magiques, des illuminations. Cela peut te sembler compliqué mais en réalité c’est dans la plus pure simplicité que j’élève ma conscience. Car il s’agit bien de ça : prendre conscience d’une réalité plus large dans laquelle nous vivons. Faire le silence, ressentir son ancrage sur Terre, sa respiration, laisser passer les pensées au dessus de soi sans les retenir, ressentir ce qui vit plus profondément en soi ; voilà vulgairement une liste qui pourrait résumer mon activité spirituel mais non exhaustive, je ne voudrais pas te déranger plus que cela.

La prière…

Deux choses. La prière dépasse les religions, je prie alors que je ne pratique aucune religion. La prière est l’énergie la plus puissante du monde. Le jour où tu seras en accord avec cela, tu seras maître d’une grande force qui pourra apporter le meilleur pour toi. Le fait de penser fort à quelqu’un lors d’un temps de méditation lui envoie des énergies positives. C’est prier pour quelqu’un. Ce n’est qu’une question d’onde. La pensée est une onde, la prière est une onde de choc! Je vois la prière comme un pilier dans mon combat. Je prie pour mieux apprivoiser mes peurs, mes sentiments de supériorité, mon mental…  C’est une véritable déconstruction de tout le mal dont j’ai été influencé depuis petit sans que j’en sois conscient. Aujourd’hui je prends conscience et je me bats, je détruis ce qui me pèse, ce qui est ancré depuis si longtemps. Il ne m’a pas fallu longtemps pour découvrir en moi les défauts de mon âme qui m’ont amené aux crises maniaques. Bien sûr, il faudra du temps pour les rendre inoffensifs, mais la guerre est annoncée, c’est l’essentiel. C’est un sacré dépouillement, un autre regard sur soi même, sur les autres, sur la vie.

Aujourd’hui, j’ai déjà écarté une grande part de l’ombre qui régnait depuis longtemps. J’ai pris conscience. La bipolarité devient au fil des jours un cailloux, un graviers, un grain de sable. Je reste sur mes gardes mais qu’est ce que j’ai moins peur!

Je te souhaite vivement que tu puisses toi aussi bientôt rire de cette maladie.

Si tu découvres ce blog, je dois préciser que mon état est le résultat d’un longue introspection est d’un combat intérieur de longue haleine. La maîtrise de ma dimension spirituelle étant la révélation qui me permet de déclarer sans aucune peur des réactions : je suis guéri car je n’étais pas malade, en réalité je ne connaissais pas bien, c’est tout!

A bientôt,

W.

Publicités

12 responses to “Etre bipolaire 1.9 Etre mystique

  • Mika

    Haaa, j’attendais avec impatience tes retours sur ta retraite spirituelle. Je ne suis pas déçu du résultat 🙂

    Le mystique est pour moi une flamme avec laquelle je joue mais je me brûle encore. Je me suis brulé récemment, mais aujourd’hui tout va bien. J’ai un autre regard sur ma maladie, je dois faire avec alors autant l’utiliser comme je le peux quand je le peux. Elle m’a ouvert récemment sur une dimension plus spirituelle, où une fois la manie passée, je reste avec l’intime conviction de son bien fondé et de son aspect bénéfique sur moi. Elle m’a inspiré dernièrement et j’ai pu entamer un projet d’écriture de film d’animation.

    Je ne prie pas mais je médite de plus en plus, je fais de la sophro pour l’ancrage comme tu dis, je vais je pense me convertir au yoga, et prendre des cours de pleine conscience dans un futur proche. La pleine conscience aiderait à prévenir des virages dépressifs, alors pourquoi s’en priver…

    Je ne désespère pas de te rencontrer en chair et en os 🙂
    Je te dis donc à bientôt W.

    • bipohypermaniac

      Beaucoup de bonnes nouvelles. Je suis persuadé que toutes ces initiatives te feront beaucoup de bien. Il ne reste qu’à tenir dans la durée et le royaume des cieux est à toi, héhé!
      A bientôt!
      W.

  • Ginger

    Bonjour à tous,
    Quelle chance de pouvoir parler de ce sujet sans paraître complètement illuminée. Il me semble évident que le spirituel, le « supérieur », tous ces évènements qui se croisent de façon surprenante parfois, tout ce que notre cerveau ne voit pas ou ne peut même pas imaginer encore, nous entourent tous les jours et guide nos actes quotidiens .
    Avoir pris conscience qu’on ne maîtrise pas tout , mais que nous avons des réponses possibles en nous me parait être une grande force.
    Personnellement, j’adhère très bien aux séances d’hypnose dispensées par un psychologue ou même en version guidée avec un MP3 …Il y a comme un instant suspendu à chaque fois, des éclairages après qq jours (un peu comme le sommeil qui porte conseil).
    La sophro , le yoga…je ne sais pas pourquoi mais je ne m’y retrouve pas. Je crois que je préfère rester sans rien faire, seule, dans le silence et laisser divaguer mes idées…
    Par contre, cela peut faire sourire, mais je pense que le lien entre spiritualité et recherche de l’effort physique est fort. Tous les jours, le sport me pousse dans mes retranchements, mes acquis, mes mini-victoires instantanément balayées par une nouvelle demande d’effort, m’apprend à me connaître, m’append à choisir entre me laisser entraver par la contrainte ou lutter pour faire vivre mon libre arbitre. Il faut s’entraîner à avoir l’esprit libre par n’importe quelle voie.

  • Mi

    je te souhaite tout le meilleur , W., dans ta quête de la spiritualité et du mieux être.

  • Aline

    W. s’ il y a une personne que m’a aidé a voir la lumière dans la fin du tunnel cette année, cest toi 🙂 Merci pour toutes tes partages, nous avons juste besoin de recontrer notre famille spirituelle pour reagir et faire de miracles. Rien ne vaut plus que ça. Je te souhaite un Noel et nouvelle annee maravilhoso 🙂 All the best toujours. Obrigada, Aline

  • Aida

    Je te souhaite, ainsi qu’à tes lecteurs un joyeux Noel. Et, un grand merci pour ta générosité et ton sens du partage

  • Casatejada

    J’ai lu votre article être bipolaire 1.9 être mystique et j’ai revu une partie du chemin que j’ai parcouru ce que vous dites est assez juste mais pour un bipolaire il est essentiel d’avoir un suivi car ne l’oublions pas c’est avant tout une pathologie psychiatrique je suis d’accord avec vous sur le fait que la maladie peut être endigue et devenir un petit grain de sable voir une poussière mais il restera toujours une particule qui peut se transformer en étincelle à tout moment si l’on relâche sa vigilance alors continue de rouler et bonne route! …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :